Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Net repli attendu, Pékin réplique à Trump sur les droits de douane

AOF - 23 mars 2018


(AOF) - Les marchés européens devraient prolonger leur net mouvement de repli dans le sillage de la chute de près de 3% des marchés américains et de plus de 3% de la Bourse de Shanghai. Les investisseurs fuient les actifs risqués en raison des craintes de guerre commerciale après la décision de Donald Trump d'imposer des droits de douane jusqu'à 60 milliards de dollars d'importations chinoises. Pékin a répliqué en annonçant aujourd’hui des taxes sur 3 milliards de dollars d’importations américaines en réponse à celles imposées sur l’acier et l’aluminium.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire avec une longue mèche basse sur le bas de l'intervalle de consolidation à 5116 points. L'ouverture sous le support à 5216 points a provoqué une vive accélération, dans des volumes significatifs à 4,35 milliards d'euros. Les acheteurs ont défendu le soutien avec acharnement mais la pression baissière demeure, notamment du côté des USA. Une rupture de ce soutien est probable, en direction de 5050 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

IPSEN
Ipsen annonce ce matin que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP, Committee for Medicinal Products for Human Use), comité scientifique de l'Agence européenne des médicaments (European Medicines Agency, EMA), avait émis un avis favorable pour Cabometyx (cabozantinib) 20, 40, 60 mg en traitement de première ligne chez l'adulte atteint d'un carcinome avancé du rein (aRCC) à risque intermédiaire ou élevé.

BOLLORE
Bolloré a enregistré en2017 un résultat net part du groupe de 699 millions d’euros contre 440 millions d’euros en 2016. Le résultat opérationnel du groupe diversifié s’est établi à 1,124 milliard d’euros en progression de 79 %, gonflé par la prise en compte de 720 millions d’euros de résultat opérationnel de Vivendi. Cette dernière a été intégrée sur 8 mois en intégration globale. Le chiffre d'affaires a progressé de 82 % à 18,325 millions d'euros. A périmètre et taux de change constants, il est en hausse de 6 %.

GETLINK (Ex-Eurotunnel)
Suite à l’arrivée d’Atlantia au capital de Getlink (ex-Eurotunnel), qui détient 26,6% des droits de vote du groupe, il sera proposé à l ’assemblée générale mixte du 18 avril prochain d’élargir le conseil d’administration, afin de nommer Elisabetta De Bernardi di Valserra et Giovanni Castellucci (administrateurs non indépendants). Suite à ces deux nominations, le Conseil comportera 77% de membres indépendants et son taux de féminisation sera supérieur à 46%.

VIVENDI
Vivendi a annoncé que ses trois représentants au Conseil d’administration de Telecom Italia ont décidé de remettre leur mandat au vote des actionnaires. Le groupe de médias explique cette décision par « la tentative de démantèlement de Telecom Italia (TIM) menée par Elliott Management, Hedge Fund bien connu pour ses initiatives court-termistes ». Les trois représentants concernés sont Arnaud de Puyfontaine, président du Conseil d'administration de Telecom Italia et président du Directoire de Vivendi, Hervé Philippe et Frédéric Crépin.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent aux Etats-Unis les commandes de biens durables en février à 13h30 et les ventes de logements neufs de février à 15 heures.

Ce matin, l'euro gagne 0,17% à 1,2343 dollar.

Hier à Paris


Les marchés européens ont clôturé résolument dans le rouge, alors que les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis s’intensifient. En effet, Donald Trump doit annoncer sous peu l’instauration de droits de douane affectant les importations chinoises, notamment dans le secteur technologique et des télécommunications. Et la situation pourrait s’envenimer davantage avec le dépôt d’une plainte officielle devant l’OMC à l’encontre de Chine par les Etats-Unis, selon la presse US. Le CAC 40 a reculé de 1,38% à 5 167,21 points et l’Eurostoxx50 a abandonné 1,55% à 3 348,19 pts.

Hier à Wall Street


Wall Street a chuté : le Dow Jones a lâché 2,93% à 23 957,89 points et le S&P s’est rétracté de 2,52% à 2 643,69 points. En signant un protocole d’accord prévoyant des droits de douane sur 60 milliards de dollars d’importations chinoises, qui concrétise ses promesses protectionnistes, Donald Trump a mis le feu aux poudres, ouvrant la voie à une riposte de la Chine. Et peu importe que, quelques minutes plus tôt, le président américain ait décidé d'exempter l'Union européenne des droits promis sur l'acier et l'aluminium. Dans ce contexte, les rendements obligataires, valeurs-refuge, ont rechuté.