Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Rebond attendu, nouvelle rassurante en provenance de Corée du nord

AOF - 25 mai 2018


(AOF) - Les marchés européens devraient rebondir à l'ouverture, les nouvelles sur le front géopolitique étant rassurantes. Réagissant à la décision de Donald Trump d’annuler le sommet du 12 juin sur la dénucléarisation de la péninsule, la Corée du nord s’est dite prête à régler ses différends avec les Etats-Unis « à tout moment et de quelque façon que ce soit ». Après plusieurs statistiques décevantes en Europe récemment, les investisseurs seront attentifs au climat des affaires en Allemagne à 10h00. Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables d'avril sont la statistique importante du jour.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une seconde bougie noire avec une clôture proche du support à 5538,73 points. Le gap baissier ouvert il y a deux jours est toujours ouvert, signe que la pression baissière est intacte, dans des volumes plutôt importants à 3,84 milliards d'euros. Il ne manque qu'une clôture sous le support pour déclencher une phase corrective plus importante en direction de 5388,67 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


TOTAL
Total a signé avec Novatek un accord en vue d'une prise de participation directe de 10% dans Arctic LNG 2, le nouveau projet géant de gaz naturel liquéfié promu par Novatek, situé sur la péninsule de Gydan dans le Nord de la Sibérie. Compte tenu du fait que Total détient environ 19% du capital de Novatek et de la volonté de Novatek de conserver 60% du projet, la participation économique globale du groupe français dans ce nouveau projet GNL s'élèvera à environ 21,5%.

MICROWAVE VISION
Microwave Vision a enregistré au premier trimestre 2018 un chiffre d’affaires de 15,2 millions d'euros, en croissance de 1,1%. Elle a même atteint 10,9% à taux de change constants, le groupe dont les produits permettent de visualiser les ondes électromagnétiques ayant été pénalisé par l’évolution de la parité euro/dollar. Les prises de commandes se sont élevées à 16,6 millions d’euros, en hausse de 13% à taux de change constants et de 2,8% en données publiées.

MILIBOO
Miliboo publie un chiffre d’affaires de 4,9 millions d’euros au titre du 4ème trimestre de son exercice 2017-18 (clos au 30 avril), soit une croissance organique de 7,2% par rapport à l’an passé. Cette performance porte le chiffre d’affaires annuel à 18,5 millions d’euros (+6%). « En France (81% de l’activité), la croissance de l’exercice (+1,5%) a été portée par le développement des deux boutiques, avec notamment la montée en puissance du point de vente lyonnais, ouvert depuis septembre 2017 », explique le spécialiste de la conception et de la vente de mobilier.

COMPAGNIE DES ALPES
Compagnie des Alpes publie ses résultats au titre de son premier semestre 2017/2018. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs d’attractions a réalisé un résultat net part du groupe de 69 millions d’euros, en progression de 18,4% par rapport à la même période de l’exercice précédent et un résultat opérationnel (RO) en hausse de 8,4% à 111,8 millions d’euros, « grâce au dynamisme de l’activité sur la période ». Pour sa part, le chiffre d’affaires consolidé du groupe s’élève à 491,2 millions d’euros, en hausse de 7,1% et de 3,2% à périmètre comparable.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent l'indice Ifo du climat des affaires pour mai en Allemagne à 10h00 et la deuxième estimation de la croissance du premier trimestre au Royaume-Uni 10h30.

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables d'avril sont attendues à 14h30 et l'estimation définitive de l'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan pour mai à 16 heures.

Ce matin, l'euro cède 0,13% à 1,1707 dollar.

Hier à Paris


Les marchés européens ont enchainé leur deuxième séance consécutive de baisse malgré leur tentative de reprise de début de séance. Cette dernière a été rapidement annihilée par l'annonce de l'annulation du sommet Corée du Nord/Etats-Unis sur la dénucléarisation. Elle a donc fait craquer les dernières résistances de marchés qui tentaient de rebondir malgré les menaces de droits de douanes supplémentaires sur les importations américaines de matériel automobile au nom de la "sécurité nationale". Le CAC 40 a cédé 0,31% à 5 548,45 points et l'EuroStoxx 50 a perdu 0,57% à 3 521,76 points.

Hier à Wall Street


Faut-il croire tout ce que dit Donald Trump ? C'est à cette question que les investisseurs tentent de répondre, n'excluant pas une nouvelle volte-face dans le dossier nord-coréen ou dans celui des relations commerciales. L'annulation du sommet avec Kim Jong-Un et l'annonce d'une enquête sur les importations de matériel automobile ont pesé sur les indices actions. Après une heure de dégringolade, ils ont toutefois commencé à réduire significativement leurs pertes. Le Dow Jones a reculé de 0,30% à 24 811,76 pts après être descendu jusqu'à 24 624,77 points. Le S&P a perdu 0,20% à 2 727,76 points.