Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Repli attendu, le camp protectionniste l'emporte à la Maison Blanche

AOF - 07 mars 2018


(AOF) - Les marchés européens sont attendus dans le rouge après l'annonce du départ du conseil économique de Donald Trump, Gary Cohn, qui s'opposait au projet de hausse des taxes sur les importations d'acier et d'aluminium. C'est donc le camp protectionniste qui a gagné la bataille à la Maison Blanche, augmentant la probabilité d'une guerre commerciale. Au-delà de possibles développements dans ce dossier, l'enquête ADP sur l'emploi privé pour février aux Etats-Unis à 14h15 sera le principal rendez vous de cette séance. A Paris, plusieurs sociétés ont dévoilé leurs comptes 2017 : Elis, Mersen...

L'analyse technique du CAC 40


Les valeurs à suivre aujourd'hui

ELIS
Elis a enregistré en 2017 un bénéfice net de 66,8 millions d'euros contre 93 millions d'euros en 2016. Si en 2016, il avait bénéficié de la plus-value de cession du site de Puteaux, l'année dernière, les coûts liés aux acquisitions de Berendsen, Indusal et Lavebras, ainsi que les frais de restructuration correspondants pèsent pour plus de 50 millions d'euros sur les résultats. L'Ebitda du spécialiste de la location-entretien de linge plat, de vêtements de travail et d'équipements d'hygiène a bondi de 43,2% à 670 millions d'euros en lien avec les récentes acquisitions réalisées.

IPSEN
Ipsen a annoncé que le lanréotide (Somatuline), le cabozantinib (Cabometyx) et le télotristat éthyl (Xermelo), ainsi que des recherches sur le traitement des TNE (tumeurs neuroendocrines) dans des conditions réelles, la médecine nucléaire et l'imagerie, et l'expérience patient, feraient l'objet de 18 posters lors de la 15e conférence annuelle ENETS (European Neuroendocrine Tumor Society) qui se tiendra du 7 au 9 mars à Barcelone (Espagne).

ALSTOM
Alstom a signé un accord en vue d'acquérir 21net auprès du fonds Innovacom et d'autres investisseurs. 21net fournit de l'Internet embarqué et de l'info-divertissement pour l'industrie ferroviaire. Sa solution de connectivité embarquée s'appuie sur les technologies satellitaires, cellulaires et haut débit sans fil grâce à des antennes le long des voies. L'entreprise a son siège au Royaume Uni, ainsi que des filiales en Belgique, en France, en Italie et en Inde. Elle emploie 50 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 16 millions d'euros en 2017.

EUROPCAR
Europcar a annoncé la nomination de Stefano Gargiulo en tant que directeur général d’Europcar Italie. Avant de rejoindre le loueur de véhicules, Stefano Gargiulo a acquis une solide expérience dans le secteur de la location de véhicules, ayant occupé avec succès le poste de directeur commercial, marketing et partenariats chez Avis Budget Italie SPA, de directeur général de Maggiore Rent et d’autres postes de management au sein de Maggiore.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent l'estimation révisée de la croissance du quatrième trimestre de la zone euro à 11 heures, mais surtout l'enquête ADP sur l'emploi privé pour février aux Etats-Unis à 14h15.

La Balance commerciale de janvier, ainsi que l'estimation révisée de la productivité et des coûts du travail au quatrième trimestre seront dévoilées à 14h30.

Ce matin, l'euro gagne 0,03% à 1,2429 dollar.

Hier à Paris


Les gains sont modestes, mais les marchés européens ont clôturé en territoire positif, dans un contexte de détente relative sur le front politique et économique. D’une part, la Corée du Nord serait prête à négocier avec les Etats-Unis sur la question du nucléaire. D’autre part, les nombreuses protestations face au projet de taxe de Trump sur l’aluminium et l’acier ont quelques peu dissipées les craintes d’une guerre commerciale imminente. L’indice CAC 40 a symboliquement progressé de 0,06% à 5 170,23 points et l’Eurostoxx 50 de 0,19% à 3 361,86 points.

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont fini en légère hausse, le S&P 500 progressant de 0,26%. Si les investisseurs ont apprécié la baisse des risques géopolitique en Corée du Nord, qui a indiqué être ouverte à des discussions avec les Etats-Unis en vue d'une dénucléarisation, ils s’interrogent toujours sur l'ampleur de la politique protectionniste de Trump. Le secteur de la distribution a fait l’objet des plus importants dégagements dans le sillage des résultats décevants de Target. L’indice Dow Jones a gagné 0,04% à 24 884,12 points et le Nasdaq Composite, 1,57% à 7 372,01 points.