Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Vers une ouverture indécise

AOF - 09 mai 2018


(AOF) - Les marchés actions européens devraient ouvrir sur une note prudente, alors que les Etats-Unis ont annoncé leur retrait de l’accord sur le nucléaire iranien et le retour des sanctions contre Téhéran dans un délai de 90 à 180 jours. Bien qu’anticipée par les opérateurs, cette décision pourrait impacter un certain nombre de grands groupes, à l’image d’Airbus, Total ou encore PSA. En attendant, c’est surtout le pétrole qui sera influencé à court terme avec des cours qui devraient ressortir en nette hausse aujourd’hui. Côté valeurs, Eurofins sera à surveiller suite à une acquisition en Allemagne.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une petite toupie noire avec une mèche basse proche du soutien à 5486 points. Les volumes, moyens à 3.30 milliards d'euros, mais plutôt importants si on prend en compte la période de jours fériés, montrent que ce soutien est bien défendu par les acheteurs et constitue donc une barrière, une frontière entre un marché encore en expansion vers 5567 points et une phase de correction, qui serait probablement rapide.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

EUROFINS SCIENTIFIC

Eurofins Scientific annonce l'acquisition de l'allemand PHAST, spécialisé dans les services biopharmaceutiques, pour un montant qui n'a pas été dévoilé. La transaction devrait être finalisée dans les prochaines semaines. PHAS a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 24 millions d'euros. Il emploie 300 personnes.

KERING
Kering a terminé hier à la première place du CAC 40 à la faveur d'une hausse de 1,57%. Le titre du groupe de luxe a été soutenu par une note de Jefferies dans laquelle le courtier maintient sa recommandation d'Achat tout en augmentant fortement son objectif de cours : +100 euros à 560 euros. Le bureau d'études salue la dynamique plus solide que prévu sur Gucci et se montre très optimiste pour les marges du groupe. Jefferies estime que la marque phare de Kering est idéalement placée pour continuer à bénéficier des deux "drivers" clés du secteur du luxe : les millenials et l'Asie.

LAFARGEHOLCIM
LafargeHolcim a reculé hier pour la deuxième séance de suite, pénalisé par ses résultats peu brillants du premier trimestre. Le titre du cimentier franco-suisse a cédé 2,18% à 45,87 euros, après avoir clôturé vendredi dernier à son plus haut niveau depuis début mars. LafargeHolcim a dévoilé un Ebitda sous-jacent inférieur aux attentes au titre du premier trimestre, à 700 millions de francs suisses. Le consensus était de 726 millions.


SES-IMAGOTAG
SES-imagotag, numéro un mondial des étiquettes digitales, et E Ink Holdings, le leader de la technologie de l'encre électronique, annoncent une collaboration stratégique pour accélérer et étendre leur croissance commune sur le marché des solutions IoT pour le commerce physique. Dans le cadre de cette collaboration stratégique, E Ink va investir 26 millions d'euros dans SES-imagotag sous la forme d'une augmentation de capital réservée qui sera soumise à l'approbation de l'assemblée générale extraordinaire de SES-imagotag le 22 juin 2018.

Les chiffres macroéconomiques

En France, les investisseurs prendront connaissance à 8h45 de l'indice de la production industrielle de mars.

Aux Etats-Unis, seront dévoilés l'indice des prix à la production en avril (14h30) et les stocks des grossistes de mars (16h).

Vers 8h20, l'euro cote 1,1844 dollar en repli de 0,18%.

Hier à Paris


Les marchés européens ont terminé en baisse après avoir enchainé deux séances consécutives de progression. Les investisseurs n'ont pris aucun risque aujourd'hui en attendant le verdict de Trump dans le dossier de l'accord sur le nucléaire iranien. Nombre d'observateurs craignent que les Etats-Unis ne dénoncent ce texte qu'ils jugent trop laxiste envers Téhéran. Ce regain d'aversion pour le risque a pesé sur les cours du pétrole, entrainant les valeurs du secteur. De plus, les résultats d'Adecco, LafargeHolcim ou Continental ont déçu. Le CAC 40 a cédé 0,17% à 5 521,93 pts et l'EuroStoxx 0,22%.

Hier à Wall Street


La nouvelle était attendue même si tout le monde espérait qu'elle surprendrait positivement : Trump a annoncé le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien et le retour de sanctions contre Téhéran dans un délai de 90 à 180 jours. Cette confirmation a eu pour effet de tétaniser Wall Street qui, dans les minutes précédant l'annonce, se cherchait encore une direction. Le Dow Jones a fini à 24 360,21 points (+0,01%) et le S&P à 2 671,92 points (-0,03%). Pour l'instant, la principale conséquence de cette annonce est le bond des cours du pétrole qui a soutenu les valeurs du secteur.