Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Vers une ouverture indécise

AOF - 29 mai 2018


(AOF) - Les marchés européens devraient ouvrir proches de leur niveau d’équilibre, dans un contexte où les tensions politiques en Italie, mais également en Espagne, sont amenées à perdurer. Hier, le rendement des obligations d’Etat italiennes avait ainsi bondi pour avoisiner les 2,7%. Les places de Londres et de Wall Street réouvriront aujourd’hui. L’agenda macroéconomique sera mince en Europe : seuls sont attendus, en France, l’enquête de conjoncture auprès des ménages pour mai et la construction de logements d’avril. Côté valeurs, Elior sera à surveiller.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une quatrième bougie noire d'affilée avec une clôture sous le support à 5538.73 points. Les volumes, plutôt faibles en raison de la fermeture des marchés américains à 2.50 milliards d'euros, ne permettent pas de prendre un avis tranché. Néanmoins, le prochain soutien est éloigné à 5388 points : la correction pourrait être aussi rapide que la montée.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


ALTAMIR
Apax Partners a signé un accord avec The Carlyle Group en vue d'acquérir 100% du capital de la société néerlandaise Expereo, fournisseur mondial de solutions de connectivité, conjointement avec l'équipe dirigeante de la société. L'investissement pour Altamir devrait être de l'ordre de 30 millions d'euros sur la base de la limite haute de son engagement dans le fonds Apax France IX. Fournisseur de services managés d'accès à Internet et au Cloud, Expereo a réalisé un un chiffre d'affaires de 92 millions d'euros en 2017.

ELIOR

Elior a dévoilé un résultat net part du groupe de 37 millions d'euros au titre de son premier semestre décalé. Il a baissé de 36,2%. Son Ebitda retraité a reculé de son côté de 9,6% pour atteindre 231 millions d'euros, soit 6,9% (-1 point) du chiffre d'affaires. Ce dernier a augmenté de 3,9% à 3,339 milliards d'euros. La croissance organique a été de 2,9%. Ces chiffres sont conformes à ceux dévoilés le 16 mai, en version préliminaire, qui avaient conduit à un abaissement des perspectives annuelles d'Elior.


JCDECAUX
JCDecaux annonce la signature d'un contrat exclusif avec CiR (Counter Intelligence Retail), une filiale du groupe NPD. « Ce contrat de plusieurs années assure à JCDecaux Airport un accès exclusif à l'une des sources les plus exhaustives de données et d'informations sur le trafic aérien international », explique le communiqué. Cet accord avec CiR donne à chaque filiale de JCDecaux, gérant une activité publicitaire en aéroport, un accès direct aux informations sur les passagers et le trafic international de 550 aéroports.

TOTAL

Total et ses partenaires ont pris la décision d'investissement pour lancer le développement du projet Zinia 2 en offshore profond sur le bloc 17, situé à 150 kilomètres au large de l'Angola. La capacité de production de 40 000 barils par jour (b/j) de Zinia 2 permettra de soutenir celle du champ de Pazflor, démarré en 2011. Le projet comprendra le forage de neuf puits par des profondeurs d'eau allant de 600 à 1 200 mètres et leur raccordement au FPSO de Pazflor pour un budget de 1,2 milliard de dollars.

Les chiffres macroéconomiques

En France, les investisseurs prendront connaissance de l'enquête de conjoncture auprès des ménages pour mai et la la construction de logements en avril (8h45).

Aux Etats-Unis, seront dévoilés l'indice des prix immobiliers S&P/Case-Shiller de mars (15h) et l'indice de confiance du consommateur de mai (16h).

A 08h25, l'euro se replie de 0,06% à 1,1613 dollar.

Hier à Paris


L'absence des investisseurs américains - Wall Street est fermé en raison du Memorial Day qui rend hommage aux soldats américains morts au combat - n'a fourni aucune distraction aux intervenants européens. Egalement privés de statistiques, ils se sont focalisés sur la situation politique en Italie qui s'est nettement détériorée depuis vendredi. La troisième économie européenne se dirige vers des élections anticipées. Les taux allemands et français, valeurs refuges, ont baissé, entrainant les banques. Le CAC 40 a perdu 0,61% à 5 508,93 points et l'EuroStoxx a baissé de 0,93% à 3 482,64 points.

Vendredi à Wall Street


Wall Street a terminé la semaine en ordre dispersé, déstabilisé par les volte-faces dans le dossier nord-coréen et par la chute de plus de 4% des cours du pétrole. Le marché pétrolier continue à s’ajuster dans la perspective d’une augmentation de la production mondiale sous l’impulsion de l’Arabie saoudite et de la Russie qui veulent compenser une éventuelle baisse d’offre en provenance d’Iran. Le Dow Jones et le S&P ont tous deux perdu 0,24% vendredi à 24 753,09 et 2 721,33 points mais ont rebondi sur la semaine. En revanche, le compartiment technologique représenté par le Nasdaq a résisté.