Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Vers une ouverture prudente, les entreprises à la une

AOF - 09 novembre 2017


(AOF) - Les marchés actions européens sont attendus proches de l'équilibre. En l'absence d'indicateur économique majeur, les investisseurs se concentrent sur les nombreux résultats d'entreprises. En Allemagne, des poids lourds du Dax comme Deutsche Telekom, Siemens et Commerzbank ont ce matin dévoilé leurs comptes trimestriels. A Paris, Total a confirmé le rachat du portefeuille d'actifs amont de gaz naturel liquéfié (GNL) d'Engie. Ce dernier a confirmé ses objectifs annuels dans le sillage de l’annonce d'un Ebitda en croissance organique de 3,9% sur les neuf premiers mois de l'exercice.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ARKEMA
Arkema a enregistré une croissance de 43,6% de son bénéfice net courant au troisième trimestre, à 158 millions d'euros, et de 17,2% de son Ebitda, à 355 millions. Ce dernier a représenté 17,6% (+1,1 point) d'un chiffre d'affaires trimestriel de 2,019 milliards d'euros, en croissance de 9,8%. A taux de change et périmètre constants, le chiffre d'affaires progresse de 10,5%.

GROUPE ADP
Le groupe ADP, en consortium avec Meridiam et ASMA Capital Partners, entre en négociations exclusives pour l'acquisition d'Airport International Group ("AIG"), concessionnaire de l'aéroport international Queen Alia à Amman, en Jordanie, sous réserve de l'accord du gouvernement de Jordanie et des banques prêteuses. Le groupe ADP vise une participation majoritaire et contrôlante dans AIG. Le groupe ADP est actionnaire à hauteur de 9,5% d'AIG via ADP International depuis 2007.

NEURONES
Neurones a publié un chiffre d’affaires de 114 millions d’euros, en croissance de 9,8% au troisième trimestre. Le groupe de Conseil (Management, Organisation et Digital) et de Services Informatiques (Infrastructures et Applications) précise qu’il correspond à une croissance organique de 12,1%. A fin septembre, les revenus ont atteint 359 millions d’euros et la croissance interne, 10,6%. Il indique avoir enregistré d’importantes tensions sur le recrutement et un turn over en nette hausse.

TOTAL/ENGIE
Total a signé un accord avec Engie portant sur un projet d'acquisition de son portefeuille d'actifs amont de gaz naturel liquéfié (GNL) pour une valeur d'entreprise de 1,49 milliard de dollars. Ce portefeuille comprend des participations dans des usines de liquéfaction, et notamment la participation dans le projet Cameron LNG aux États- Unis, des contrats d'achat et de vente à long terme de GNL, une flotte de méthaniers ainsi que des droits de passage dans des terminaux de regazéification en Europe.

Les chiffres macroéconomiques

En Allemagne, l'excédent commercial a atteint 21,8 milliards d'euros en septembre, en données ajustées des variations saisonnières, vient d'indiquer Destatis. Le consensus Reuters le donnait à 21,1 milliards. En données ajustées toujours, les exportations allemandes ont baissé de 0,4% en septembre et les importations de 1% en septembre sur un mois. En rythme annuel, les premières ont progressé de 4,6% et les secondes de 5,5%.

La première estimation de la croissance du quatrième trimestre par la Banque de France est attendue à 8h30.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage seront dévoilées à 14h30. Les stocks des grossistes en septembre seront annoncés à 16h.

Vers 8h25, l'euro cote 1,1611 dollar, en hausse de 0,14%.

Hier à Paris


Les marchés actions européens ont légèrement reculé pour la troisième séance consécutive. En l'absence de statistique économique de premier plan, la tendance boursière a été décidée par les résultats trimestriels des entreprises, qui restent nombreux. A Paris, Crédit Agricole (-3,7%) a été sanctionné en raison de revenus décevants. En Europe, le secteur des matériaux de construction et en particulier les cimentiers ont bénéficie des bons résultats du groupe allemand, HeidelbergCement. Le CAC 40 a clôturé en repli de 0,17% à 5 471,43 points et l’EuroStoxx 50 a cédé 0,10% à 3 655,04 points.

Hier à Wall Street


Si les investisseurs ont mis du temps à se décider sur la tendance à impulser à Wall Street, ils ont finalement continué à faire tomber les records. Le Dow Jones a gagné 0,03% à 23 563,36 points et le S&P a progressé de 0,14% à 2 594,38 pts, tous deux à un nouveau plus haut historique. Tout en gardant un oeil sur le marathon législatif que vit actuellement le projet de réforme fiscale et malgré l'absence de statistiques, les opérateurs maintiennent leur confiance aux actifs risqués même si la hausse se fait au ralenti. Du côté des entreprises, l'actualité a été encore fournie : Snap, Humana...