Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Vers une tentative de rebond

AOF - 27 juin 2018


(AOF) - Les marchés européens devraient tenter de rebondir ce mercredi, dans le sillage d'une clôture dans le vert à Wall Street hier. Toutefois, les inquiétudes des investisseurs concernant les différends commerciaux entre les Etats-Unis et ses partenaires resteront présentes et seront susceptibles de connaître de nouveaux développements. De plus, les catalyseurs seront pour le moins réduits, l'indicateur le plus notable de la journée étant les commandes de biens durables aux Etats-Unis à 14h30. Côté valeurs, l'actualité s'annonce également assez légère : aucune publication n'est prévue.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une nouvelle bougie noire avec une clôture au plus bas de la séance. Cette bougie traduit la force de la dynamique baissière en cours : les vendeurs dominent actuellement le marché. Le support à 5264 points devrait être atteint rapidement puis enfoncé. Le soutien suivant se situe sur la borne basse du gap haussier à 5163 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

DELFINGEN INDUSTRY

Delfingen Industry dit anticiper, au premier semestre 2018, une baisse de son taux de résultat opérationnel de l'ordre de 2,5 points. L'équipementier automobile met en avant l'impact négatif des variations monétaires, qui masquent une partie significative de la croissance organique (impact négatif de 10,2 % au cours du premier trimestre) et des tensions sur les matières premières.

PLASTIC OMNIUM
Ayant obtenu les accords des autorités de la concurrence concernées, Plastic Omnium a finalisé l’acquisition de la participation de 33,33% du groupe allemand Mahle dans la co-entreprise HBPO. Cette dernière était jusqu’alors détenue à parité par Plastic Omnium, Hella et Mahle-Behr. Ainsi, Plastic Omnium détient désormais 66,66% de HBPO.

SES-IMAGOTAG

SES-imagotag et E Ink, le leader de la technologie de l'encre électronique, concrétisent leur alliance stratégique annoncée début mai avec la prise de participation de E Ink au sein du capital de SES- imagotag. Elle fait suite à l'approbation par l'Assemblée générale de SES-imagotag du 22 juin 2018 d'une augmentation de capital réservée à E Ink, à hauteur de 866 666 actions soit 6,01% du capital, pour un montant de 26 millions d'euros.

XILAM

Xilam a annoncé le lancement d'une augmentation de capital de l'ordre de 16 millions d'euros par émission d'actions nouvelles avec suppression du droit préférentiel de souscription dans le cadre d'un placement privé. L'opération porte sur un maximum de 10% du capital social de la société. Les fonds seront levés auprès d'investisseurs qualifiés domestiques et internationaux, à l'exception notamment des Etats-Unis, du Canada, de l'Australie et du Japon

Les chiffres macroéconomiques

A 8h45, en France, les investisseurs prendront connaissance de l'enquête de conjoncture auprès des ménages en juin.

A 14h30, seront dévoilées, aux Etats-Unis, les commandes de biens durables de mai et à 16h, les promesses des ventes immobilières en mai.

Vers 8h20, l'euro cote 1,1664 dollar en progression de 0,14%.

Hier à Paris


Les marchés actions européens ont fini proches de l'équilibre après une tentative de rebond. Les investisseurs restent tétanisés face à la menace d’une guerre commerciale. Aucun développement allant dans un sens favorable ou défavorable n’est à signaler. Dans ce climat morose, plusieurs membres de la cote ont tiré leur épingle du jeu, dont Eurofins Scientific grâce au relèvement de ses objectifs. L’indice CAC 40 a clôturé en repli de 0,05% à 5 281,29 points tandis que l’EuroStoxx 50 s'est effrité de 0,01% à 3 368,72 points.

Hier à Wall Street


Wall Street a clôturé dans le vert hier soir mais dans des proportions réduites du fait de la menace toujours présente de guerre commerciale. Aucune évolution n’a été à signaler dans ce dossier. En revanche, l’administration Trump a rouvert le front iranien en exhortant les importateurs de pétrole à stopper leurs achats en provenance de la République islamique d’ici début novembre et le rétablissement des sanctions. Les cours du pétrole ont bondi de près de 4% en quelques minutes, soutenant les valeurs qui y sont liées. Le Dow Jones a gagné 0,12% à 24 283,11 points et le S&P 2 723,06 points.