Bourse

Sociétés

MORRISON se replie, la croissance a ralenti sous les attentes au troisième trimestre

AOF - 02 novembre 2017


(AOF) - Y aurait-il du Carrefour dans Morrison, la chaine britannique de supermarchés ? Ce dernier cède 0,54% à 2 228 pence après avoir dévoilé un chiffre de croissance de ses ventes inférieur aux attentes malgré des investissements sur les prix. Même si les analystes se montrent peu soucieux des risques que ces derniers pourraient faire peser sur la marge du groupe - surtout que Morrison a relevé en septembre sa prévision de bénéfice imposable annuel - il n'en reste pas moins que ce cercle potentiellement vicieux ressemble à celui dans lequel Carrefour est enferré depuis de nombreux mois.

Au troisième trimestre clos fin octobre, Morrison a vu ses ventes progresser de 2,3% en données publiées et de 2,5% en organique, indicateur-clé du secteur de la distribution. Le consensus pour la variation en organique était de +2,8%. Les analystes espéraient donc une réaccélération de la croissance des ventes du distributeur britannique, après un deuxième trimestre à +2,6%, et ne peuvent que prendre acte de la contreperformance.

Morrison a mis l'accent dans sa communication sur les mesures prises pour améliorer sa compétitivité, l'un des piliers essentiels de sa stratégie "Fix, Rebuild and Grow" (Réparer, reconstruire et croitre). Il a notamment fait en sorte de compenser l'inflation, liée à la baisse de la livre sterling, des prix des produits alimentaires importés et lancé des campagnes promotionnelles agressives.

De plus, Morrison a travaillé à l'amélioration de son offre, en lançant notamment des nouveaux rayonnages Maison et loisirs.

Réagissant à cette publication, ETX Capital retient surtout que le troisième trimestre marque le huitième trimestre consécutif de hausse organique des ventes de Morrison et que ce dernier fait même mieux que ses principaux concurrents britanniques Tesco, Asda et Sainsbury.