Bourse

Sociétés

NANOBIOTIX flambe après un succès très prometteur

AOF - 22 juin 2018

(AOF) - Nanobiotix a flambé de 50,05% à 15,08 euros, permettant au titre, soumis à une forte volatilité, de revenir en territoire positif depuis le début de l'année. Les investisseurs saluent une excellente nouvelle. La biotech française a réussi un essai clinique de phase III, la dernière étape avant l'autorisation de mise sur le marché. Le groupe spécialisé dans le traitement des cancers grâce à des nanoparticules couplées à la radiothérapie a testé son traitement expérimental NBTXR3 sur des patients atteints de sarcome des tissus mous (STM).

Il s'agit d'un type de tumeur rare, souvent trop tardivement diagnostiqué.

Dans ce cadre, explique le Professeur Sylvie Bonvalot, MD, PhD, chirurgien, investigateur principal et chef de service sarcomes et tumeurs complexes de l'Institut Curie, "ces données sont exceptionnelles et montrent sans le moindre doute une amélioration du traitement par radiothérapie avec un nombre significatif de réponses complètes. NBTXR3 apporte un réel bénéfice aux patients, et peut changer le standard de soin".

Ces résultats positifs appuient et confirment la pertinence de la stratégie réglementaire européenne de Nanobiotix et la stratégie de demande de marquage CE déposée pour le sarcome des tissus mous. La société va soumettre dans les plus brefs délais ces données additionnelles à l'organisme notifié européen.

Nanobitix n'entend pas s'arrêter en si bon chemin et planche sur d'autres essais dans des cancers plus courants comme ceux de la tête et du cou, du foie ou de la prostate. De même, la biotech française va débuter dans les prochains mois un essai clinique aux Etats-Unis dans le cancer du poumon.

Jefferies a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 24 euros sur Nanobiotix dans le sillage de cette annonce. Le broker croit dans le potentiel du traitement, dont les ventes pourraient atteindre 175 millions de dollars dans les STM et 550 millions de dollars dans les cancers de la tête et du cou. En cas d'une plus large utilisation pour d'autres cancers, les ventes pourraient atteindre 1,4 milliard de dollars, devenant ainsi un blockbuster.