Bourse

Sociétés

NEOPOST voit sa publication trimestrielle fraîchement accueillie

AOF - 01 juin 2018


(AOF) - Neopost (-5,30% à 22,52 euros) a signé la plus forte baisse du SBF 120, dans le sillage d’une publication trimestrielle traduisant un nouveau recul de l’activité et un impact négatif des changes plus important que prévu. La confirmation par le directeur général des objectifs annuels du groupe a échoué à consoler les investisseurs.

Ainsi, le spécialiste du traitement du courrier a publié un chiffre d'affaires consolidé de 249 millions d'euros, pour son 1er trimestre de l'exercice 2018 (clos fin avril), soit une baisse de 9,7% par rapport au 1er trimestre de l'exercice 2017. En organique, il recule de 2,1%.

Le groupe est toujours largement pénalisé par son " core business ", constate Oddo BHF, avec une baisse de 4,3% pour SME Solutions (à 210 millions d'euros), dont -5% pour Mail Solutions. De plus, l'effet devise a été largement défavorable à hauteur de – 20 millions d'euros. Gilbert Dupont anticipait un effet moindre, aux alentours de -13 millions.

" Le démarrage de l'année est conforme à nos attentes ", a plaidé Geoffrey Godet, le directeur général de Neopost, nous enregistrons un retour à la croissance dans la division Enterprise Digital Solutions (+6,7%, 31 millions) et une forte progression des revenus de Neopost Shipping (+21,1%, 13 millions) en organique ".

De plus, le dirigeant a maintenu les objectifs du groupe pour l'ensemble de l'année. Ainsi, La marge opérationnelle courante du groupe, hors charges liées aux acquisitions, devrait s'établir autour de 18%.

Ceci n'a pas suffit à convaincre les analystes, à l'image de Kepler Cheuvreux qui déplore le manque de catalyseurs pour le titre à court terme. Le broker a réitéré sa recommandation Réduire sur le titre Neopost, assortie d'un objectif de cours de 20 euros.

Pour sa part, Oddo BHF (Neutre, cible de 22 euros) rappelle que le nouveau directeur général devrait présenter d'ici à la fin de l'exercice fiscal un nouveau plan stratégique…mais considère que les objectifs initiaux de moyen terme seront probablement ajustés, alors que le plan de transformation nécessitera plus de temps.

Enfin, Gilbert Dupont adopte une position plus patiente, d'ici la présentation de la nouvelle stratégie, et a maintenu sa recommandation Accumuler, assortie d'une cible de 26 euros.