Bourse

Sociétés

NETBOOSTER reste soutenu par sa stratégie 2020, GreenSome Finance passe à l'Achat

AOF - 13 novembre 2017


(AOF) - NetBooster gagne 1,79% à 3,41 euros, bien parti pour enchainer sa deuxième séance consécutive de hausse. Le titre du spécialiste du marketing digital reste donc soutenu par les perspectives contenues dans le plan stratégique qu'il a dévoilé jeudi dernier, après la clôture des marchés : dès vendredi, NetBooster avait déjà gagné 2,76%. Le groupe vise à l'horizon 2020 une marge brute de 100 millions d'euros, contre 40,7 millions en 2016, et une marge d'Ebitda de 12,3% de cette marge brute.

GreenSome Finance tablait sur 80 millions d'euros de marge brute et une marge de 10 à 15%. Il se dit convaincu par le plan présenté par NetBooster et a donc relevé ses prévisions de marge brute ainsi que sa recommandation sur le titre, d'Accumuler à Acheter avec un objectif de cours de 3,90 euros (contre 3,40 euros jusque-là). GreenSome Finance table ainsi sur une marge brute à 84,3 millions d'euros dès 2019 contre une précédente anticipation de 71,5 millions.

"Cependant, nous préférons adopter un biais prudent car, par expérience, nous savons qu'il est toujours difficile lors d'une fusion d'estimer précisément la montée en puissance des synergies", indique l'analyste qui a révisé en baisse son estimation de la marge d'Ebitda de NetBooster. Il la voit à 10,8% en 2019 contre 12,9% précédemment.

Sur le fond, le bureau d'études se dit donc convaincu par la stratégie que le nouveau management de NetBooster veut impulser à la société, basée sur la montée en puissance du groupe fusionné avec Artefact. L'opération a été finalisée l'été dernier. L'enjeu est d'ajouter aux compétences initiales de NetBooster, liées au marketing digital, de nouvelles capacités dans la data et l'intelligence artificielle.

NetBooster lancera début 2018 sa nouvelle offre

Ainsi, NetBooster lancera début 2018 une nouvelle offre qui permettra d'automatiser, d'optimiser et d'innover dans la construction des campagnes en intégrant toute la chaîne de valeur : stratégie, parcours client, création, activation média et mesure de la performance. Pour porter cette nouvelle offre, le groupe a réorganisé ses équipes en différents pôles de compétences : spécialistes du marketing digital, créatifs, consultants stratégiques, data scientists, ingénieurs spécialisés dans l'intelligence artificielle...

En termes de gouvernance enfin, trois dirigeants d'Artefact ont rejoint la société sur des fonctions clés : Guillaume de Roquemaurel comme Directeur des opérations, Vincent Luciani comme Directeur général France et Philippe Rolet au poste de Directeur technique.

Outre l'aspect purement stratégique, GreenSome observe que la nouvelle stratégie de NetBooster recèle un autre enjeu, de valorisation cette fois. NetBooster va devoir "faire comprendre que l'image du groupe va évoluer à mesure que ces activités basculent du métier d'agence digital vers celui de prestataires de services technologiques. Ce mouvement devrait favoriser un re-rating du titre puisque les agences affichent en moyenne des ratios de VE/EBITDA compris entre 7x et 8x alors que pour les sociétés de services technologiques les ratios se situent plus dans une fourchette de 13x à 15x", explique l'analyste.

Ce dernier estime que, sur la base des objectifs du management, Netbooster pourrait valoir en 2020 à cet horizon entre 100 et 150 millions d'euros "sans prendre en compte l'aspect spéculatif du dossier".