Bourse

Sociétés

NEXANS : le changement dans la continuité

AOF - 04 juillet 2018


(AOF) - Nexans a progressé de 0,44% à 29,90 euros après la nomination de Christopher Guérin au poste de directeur général. Après trois mois de recherches et, sans doute de réflexions, le fabricant français de câbles a choisi une forme de sécurité en désignant un cadre en interne pour remplacer Arnaud Poupart-Lafarge. Christopher Guérin, 46 ans, compte en effet plus de 20 ans de maison. Il a par ailleurs joué un rôle déterminant dans l'élaboration de l'actuel plan stratégique "Paced For Growth", rappelle ce matin Nexans.

La précision a son importance. Ce plan a été présenté en décembre dernier par le directeur général de l'époque, Arnaud Poupart-Lafarge. Il vise notamment à l'horizon 2022 une croissance de 25% des ventes et de 50% de l'Ebitda. A l'époque, ces objectifs n'avaient guère convaincu les analystes, certains le jugeant trop ambitieux.

Lien de cause à effet ou pas, fin mars, le dirigeant, célébré pour avoir redressé deux ans plus tôt la société, a annoncé son départ pour des "raisons personnelles", plongeant les marchés, qui n'aiment guère les surprises, dans l'expectative.

Les investisseurs vont rapidement passer de l'attente à la déception. Dans le sillage de résultats trimestriels décevants, le câblier a lancé mi-juin un avertissement sur résultats de grande ampleur conduisant le titre à décrocher de 16% en une seule séance.

Alors que le groupe tablait sur un retour à la croissance en 2018, il devrait finalement afficher un chiffre d'affaires stagnant et un résultat opérationnel de 350 millions d'euros (contre 411 l'an dernier).

" Nous avons très précisément quatre projets qui ont simultanément été déviés, a expliqué Arnaud Poupart-Lafarge.

Pour autant, le dirigeant avait assuré que cette déconvenue ne remettait pas en cause la dynamique de l'entreprise, confirmant même les objectifs 2022.

Respecter la parole de son prédécesseur apparaît aujourd'hui le plus grand défi de Christopher Guérin.