Bourse

Sociétés

NOKIA bien orienté, le déploiement de la 5G devrait avoir lieu plus rapidement que prévu

AOF - 26 février 2018


(AOF) - 2018, dernière année de vaches maigres pour le secteur des équipementiers télécoms ? Il semblerait bien que oui si l’ont en croit les propos du Directeur général de Nokia, Rajeev Suri, lors de la grand messe annuelle des télécoms, le Mobile World Congress de Barcelone. Dans une interview accordée à Reuters, il a indiqué que les premiers déploiements commerciaux de la 5G auraient lieu avec un an d’avance, soit dès cette année. Cette déclaration a entraîné une progression de 2,39% à 4,79 euros de l’action Nokia.

Les Etats-Unis, la Chine, la Corée du Sud et le Japon devraient faire partie du peloton de tête, tandis que l'Europe restera à la traîne, a précisé le patron de l'équipementier télécoms finlandais. Ses commentaires viennent compléter ses propos plus optimistes sur les perspectives du groupe prononcés lors de l'annonce des résultats 2017 début février. Rajeev Suri prévoit toujours une contraction du marché de Nokia, mais plus faible qu'auparavant. Le groupe avait annoncé en octobre anticiper une baisse comprise entre 2% et 5%.

Depuis déjà quelques mois, les indications communiquées par les différents acteurs du secteur des télécoms (opérateurs, équipementiers…) semblaient indiquer que la lumière était au bout du tunnel pour les fournisseurs d'équipements dans ce domaine.

Après s'être contracté de 8% en 2016 et 2017, le marché des équipementiers télécoms devraient encore reculer en 2018, mais dans des proportions bien moindres, -2% selon les estimations du cabinet d'étude Dell' Oro. Il pourrait ainsi retrouver le chemin de la croissance en 2020, voire même dès 2019, et non en 2021 comme les spécialistes l'anticipaient à l'automne 2017.

Dans une note récemment publiée, Exane BNP Paribas se rangeait dans le camps des plus optimistes, expliquant que si la 5G ne représenterait qu'une faible proportion des investissements des opérateurs télécoms en 2018 et 2019, son importance irait au-delà de ces chiffres. Les investissements dans la 5G devraient en effet s'accompagner d'autres dépenses des opérateurs au niveau de leurs réseaux 4G pour préparer le déploiement de cette nouvelle technologie. La combinaison des investissements dans ces deux technologies pourrait ainsi permettre une stabilisation du marché des équipements télécoms cette année. Or, expliquait l'analyste, une stabilisation du marché est ce qu'attendent les investisseurs pour s'intéresser de nouveau au secteur.