Bourse

Sociétés

NRJ GROUP : le retour du dividende ne suffit pas à compenser la baisse des résultats

AOF - 16 mars 2018


(AOF) - NRJ Group baisse de 2,53% pour coter 8,46 euros, soit son plus bas niveau depuis novembre 2015, malgré l'annonce du retour de son dividende après six ans de disette. Cette bonne nouvelle a été largement éclipsée par les résultats dégradés publiés au titre de 2017. Le bénéfice net part du groupe de NRJ a ainsi reculé de 40,1% pour atteindre 20,2 millions d'euros. Certes, le groupe a subi une base de comparaison défavorable : les comptes 2016 intégraient 13,7 millions d'euros de produits liés à l'indemnisation perçue par le groupe suite à l'arrêt de la diffusion des multiplexes R5 et R8.

Mais, sans doute plus inquiétant pour NRJ, la baisse de son résultat net sur 2017 est surtout liée à la dégradation de ses performances opérationnelles. Le principal responsable en est le pôle Radio, qui reste malgré tout le premier contributeur au chiffre d'affaires et au bénéfice opérationnel courant du groupe.

Lesté par l'amende d'1 million d'euros prononcée par le CSA à la suite de la diffusion d'un canular de Cauet en décembre 2016 - NRJ a fait appel de cette sanction - et pénalisé par la baisse déjà connue de 3,3% du chiffre d'affaires des radios, le résultat opérationnel courant du pôle a baissé de 20,9%. Les succès d'audience du navire-amiral NRJ ne suffisent donc pas pour soutenir le chiffre d'affaires publicitaire et réactiver le levier opérationnel.

Face à la panne du principal moteur du groupe, les pertes toujours conséquentes du pôle Télévision de NRJ (NRJ 12, Cherie 25) ne pèsent que plus lourd. Elles se sont stabilisées à 28,5 millions d'euros malgré la croissance du chiffre d'affaires de 2%, conséquence de la hausse des investissements dans le coût de grille au premier semestre 2017.

Dans ce contexte, les activités internationales de NRJ ont certes vu progresser leurs résultats, de +28,6% au niveau de leur résultat opérationnel courant. Mais ce relais de croissance n'est pas encore assez affirmé pour compenser les difficultés de la radio.