Bourse

Sociétés

OENEO résiste à la baisse de la production mondiale de vin

AOF - 13 juin 2018


(AOF) - Oeneo a abandonné 1,52% à 10,4 euros après des résultats annuels jugés sans surprise par LCM. Le broker a confirmé sa recommandation Neutre et son objectif de cours de 10,3 euros sur le fabricant de tonneaux et de bouchons. Son résultat net 2017/2018 (exercice clos fin mars) a progressé de 8,4% à 30,6 millions d'euros. Le résultat opérationnel courant s'élève à 46,5 millions (+7,3%), soit une marge opérationnelle courante de 18,7%, témoignant d'une grande résistance dans un contexte de forte hausse des coûts du liège sur l'activité Bouchage et de faibles récoltes de vins au plan mondial.

Le pôle Bouchage réalise ainsi une solide performance (marge de 20,7%), reflet de la vigoureuse croissance de la gamme Diam (+20% en valeur et volume) et de l'amélioration des rendements qui ont permis d'absorber le renchérissement du cours de la matière première.

Le pôle Élevage, en croissance ralentie (+0,4%) en raison de la baisse de 7% de la production mondiale de vin en 2017, est resté sur des records de marge opérationnelle courante (19,3% du chiffre d'affaires contre 18,9% lors de l'exercice précédent).

Au final, le chiffre d'affaires du groupe enregistre une croissance annuelle organique de +11,9% à 248,6 millions.

La dette financière n'a guère évolué, s'établissant à 48,5 millions (contre 50 millions au 31 mars 2017).

En termes de perspectives, la tonnellerie s'attend à une croissance modérée et la hausse des cours du liège continuera d'obérer les comptes sur 2018-2019. Le groupe a donc prévu de négocier des prix avec ses clients (+4 à +8% envisagés), mais ces hausses ne suffiront pas à gommer le renchérissement des coûts des matières premières, prévient LCM. Selon ce dernier, cet effet devrait commencer à nettement s'atténuer à compter du premier trimestre 2019.

"A horizon de l'exercice clôturé à fin mars 2020, les marges du groupe devraient sensiblement remonter, à la faveur des campagnes de liège de nouveau abondantes et aussi du fait que le groupe continue d'améliorer ses process et gagner en productivité (gains de capacité chiffrés à 20% sur l'ensemble de l'outil de production des bouchons Diam)", estime l'intérmédiaire.

Fort de ces performances et de son bilan solide, Oeneo a relevé son dividende annuel à 0,15 euro par action (contre 0,14 euro l'an dernier), avec la possibilité d'opter pour un paiement en numéraire ou en actions nouvelles.