Bourse

Sociétés

ORANGE : solide au troisième trimestre, la France confirme son redémarrage

AOF - 26 octobre 2017

(AOF) - Orange a rebondi de 1,29% à 13,74 euros, après avoir clôturé hier à son plus bas niveau depuis décembre 2016, porté par la publication de résultats solides au troisième trimestre. Sur la période de juillet à septembre, le premier opérateur télécoms français a vu son Ebitda ajusté croitre de 2,1% à 3,62 milliards d'euros, dans la lignée des trimestres précédents et 0,4% au-dessus du consensus. Ajusté des pertes d'exploitation liées à la mise en place d'Orange Bank, dont le lancement est prévu le 2 novembre, l'Ebitda ajusté des seules activités télécoms d'Orange a atteint 3,638 milliards d'euros.

Il a progressé de 2,3%, une performance que saluent les analystes car le secteur des télécoms a dû composer avec l'extinction des frais de roaming en place au sein de l'Union européenne depuis le 15 juin. Surtout, les bureaux d'études notent que l'Ebitda ajusté Télécoms du groupe aurait accéléré à +4,7% au troisième trimestre s'il n'y avait pas eu cette évolution réglementaire défavorable.

Ce renforcement de la tendance de fond d'Orange est surtout la conséquence de l'amélioration persistante du levier opérationnel du groupe. En effet, ce dernier a vu son chiffre d'affaires progresser de 0,9% au troisième trimestre à 10,27 milliards d'euros. Bien que légèrement inférieur aux attentes, le chiffre d'affaires d'Orange reste sur une dynamique positive, notent les analystes.

Cette dernière est notamment alimentée par la France où Orange a confirmé son redressement initié sur les trois mois précédents. Le chiffre d'affaires de l'opérateur sur son principal marché a progressé de 0,2% à 4,529 milliards d'euros. Encore plus significatif, Orange a enregistré en France sa conquête commerciale la plus dynamique pour un troisième trimestre depuis l'année 2008 avec 320 000 nouveaux abonnements nets, soit plus du double de trimestres précédents. Enfin, troisième facteur positif, le mix est favorable aux forfaits les plus onéreux et donc les plus rentables.

Fort de cette performance solide, Orange a maintenu ses objectifs, notamment celui d'un Ebitda ajusté supérieur à celui réalisé en 2016 à base comparable.