Bourse

Marchés

Orano (ex-Areva) achève sa restructuration avec l'entrée au capital de JNFL et MHI

AOF - 27 février 2018


(AOF) - Orano (ex-Areva) a réalisé la seconde augmentation de capital prévue dans le cadre de sa restructuration, permettant aux groupes japonais Japan Nuclear Fuel Limited (JNFL) et Mitsubishi Heavy Industries (MHI) d'entrer au capital du groupe à hauteur de 5% chacun. Ils ont ainsi apporté 500 millions d'euros aux opérations de recapitalisation du groupe nucléaire recentré sur la gestion du cycle du combustible. Outre JNFL et MHI, Orano a comme actionnaires l'Etat français à hauteur de 45,2%, le CEA (Commissariat à l'énergie atomique) à hauteur de 4,8% et Areva SA à hauteur de 40%.

Par ailleurs, Orano a dévoilé un chiffre d'affaires 2017 de 3,926 milliards d'euros, en baisse de 10,8%. Cette baisse est conforme aux conditions de marché et aux anticipations de l'entreprise en matière d'écoulement de son carnet de commandes.

Ce dernier s'élevait au 31 décembre 2017 à 30,8 milliards d'euros. Il est en retrait par rapport au 31 décembre 2016 (33,6 milliards d'euros) en raison notamment de l'impact change et d'un montant de commandes de 3,1 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires de 3,9 milliards d'euros. Le carnet de commandes représente toujours près de 8 années de chiffre d'affaires pour Orano.

Enfin, les prises de commandes s'établissent à 3,1 milliards d'euros sur les 12 mois de l'année 2017. Outre les commandes relatives à la fourniture d'uranium et de services de conversion et d'enrichissement dans le cadre du projet Hinkley Point C (HPC), ces prises de commandes concernent principalement des contrats signés avec des clients asiatiques et américains.

Orano a confirmé avoir atteint son engagement de cash-flow net des activités de l'entreprise pour l'ensemble de l'année 2017, compris entre -1,5 et -1 milliard d'euros. Selon les dernières évaluations disponibles, le cash-flow net des activités d'Orano, qui comprend pour 2017 un abondement aux fonds dédiés aux opérations de fin de cycle pour un montant de 0,8 milliard d'euros, devrait s'établir entre - 1,1 et - 1 milliard d'euros, soit le haut de la fourchette annoncée, grâce à l'atteinte par le groupe de ses objectifs de performance.

Le groupe a réitéré son objectif 2018 de générer un cash-flow net des activités de l'entreprise positif.