Bourse

Sociétés

ORCHESTRA-PREMAMAN recule encore après ses résultats annuels

AOF - 29 juin 2018


(AOF) - Orchestra-Premaman poursuit sa dégringolade. Le titre perd encore 1,79% à 1,375 euro, enchainant sa cinquième séance consécutive de baisse. Depuis le début de l'année, il a chuté de plus de 61% ! Les investisseurs continuent à céder massivement leurs actions du distributeur d'articles de petite enfance qui reste en grandes difficultés. Les résultats annuels dévoilés ce matin confirment que ses comptes et son bilan restent sous pression et que la recapitalisation annoncée il y a deux jours n'en sera que plus douloureuse.

A fin février, date de clôture de l'exercice 2017/2018 d'Orchestra-Prémaman, sa dette nette culminait à 190,2 millions d'euros, en hausse de 51% par rapport à l'exercice précédent. En face, les fonds propres du groupe s'élevaient à 99,8 millions d'euros.

Alors qu'Orchestra-Prémaman a dévoilé une feuille de route à l'horizon 2022 qui prévoit de monter les investissements à plus de 32 millions d'euros dès 2020 pour les stabiliser à ce niveau par la suite, il y a urgence à trouver de l'argent frais. C'est pourquoi le groupe a dévoilé mardi soir un accord avec ses créanciers prévoyant une augmentation de capital de 28,5 millions d'euros à réaliser avant le 30 novembre 2019.

La restructuration de la dette va donc intervenir après une première phase qui a vu le groupe stopper son activité aux Etats-Unis, fermer son siège parisien mais aussi réorganiser ses équipes. Ces mesures se sont traduites par de lourdes charges non-récurrentes de 14,9 millions d'euros qui ont logiquement pesé sur les comptes du groupe. Sa perte nette annuelle est ainsi ressortie à 20,5 millions d'euros. Elle a certes été réduite par rapport à son niveau de l'exercice précédent (-33,6 millions d'euros) mais moins qu'attendu par LCM : ce dernier visait -14,5 millions d'euros car il a sous-estimé le poids des charges non-récurrentes.

Pour le reste, Orchestra-Prémaman affiche un excédent brut d'exploitation (EBE) courant en progression de 2,1% à 38,2 millions d'euros, soit une marge d'EBE stable à 6,2%. Début avril, le distribution spécialisé dans la petite enfance avait abaissé sa cible de marge d'EBE de "de l'ordre de 6,5%" à "entre 5,5% et 6,5%". Le groupe l'explique par une marge brute en progression de 40 points de base et une stabilisation des frais d'exploitation. LCM prévoyait un EBE de 36 millions.

Le chiffre d'affaires d'Orchestra-Prémaman, déjà publié, a augmenté de seulement 0,7% à 612,7 millions d'euros sur l'année.