Bourse

Marchés

Pétrole : les investisseurs suivent avec intérêt l'évolution de la production saoudienne

AOF - 14 août 2018


(AOF) - Des forces contradictoires continuent à agiter le marché pétrolier. Hier, suite à la publication du rapport mensuel de l'Opep, les cours du baril se sont affaissés. Les investisseurs ont alors retenu la révision à la baisse de l'estimation de la demande mondiale l'année prochaine. L'Opep s'attend désormais à une demande de 32 millions de barils par jour pour son pétrole, soit une baisse de 800 000 barils par rapport à 2018. Surtout, le cartel a abaissé de 100 000 barils par jour sa prévision.

En prenant en compte la demande pour le pétrole produit par les membres du cartel et celui issu des pays non-membres, elle est estimée en hausse de 1,43 million de barils par jour par rapport à 2018. 

Mais aujourd'hui, les préoccupations des investisseurs semblent se diriger vers un autre élément, concernant plutôt l'offre que la demande de pétrole. En effet, le rapport de l'Opep indique aussi que l'Arabie saoudite, principal contributeur du cartel, a baissé officiellement sa production de 200 000 barils par jour en juillet. Ces chiffres viennent en contradiction avec d'autres estimations, issues de sources dites "secondaires" dans le jargon de l'Opep, faisant état d'une baisse de la production saoudienne de seulement 52 800 barils par jour.

En fait, il apparait que Ryad ne veut sans doute pas à nouveau envoyer les cours du pétrole au tapis en relevant trop vite sa production. Certes, le royaume est prêt à compenser une baisse de la production de l'Iran suite aux sanctions américaines mais sans mettre en péril ses propres intérêts. Les sanctions américaines sur l'activité pétrolière iranienne n'entreront en vigueur qu'en novembre.

Dans ce contexte, le baril de Brent s'apprécie de 1,32% à 73,56 dollars après avoir reculé hier de 0,3%.