Bourse

Sociétés

PSA gagne 10% après ses résultats semestriels !

AOF - 24 juillet 2018


(AOF) - PSA flambe de 10,67% à l'ouverture de la Bourse de Paris. A 22,55 euros, il est à son plus haut niveau depuis septembre 2008. Il entraine Renault dans son sillage, qui s'apprécie de 1,53%. PSA a dévoilé un bénéfice net consolidé de 1,7 milliard d'euros au titre du premier semestre 2018, en progression de 242 millions d'euros par rapport au premier semestre 2017. Le résultat net part du Groupe est de 1,48 milliard, en hausse de 226 millions. Le résultat opérationnel courant (ROC) du groupe s'élève à 3,017 milliards d'euros, en hausse de 48,1%, soit 7,8% de marge opérationnelle courante.

Dans le détail, le ROC du périmètre historique Peugeot-Citroën-DS (PCD) progresse de 29,9% à 1,873 milliard.

Ce niveau de rentabilité record de l'ordre de 8,5% a été atteint en dépit de la hausse du coût des matières premières et de l'impact négatif des taux de change, grâce à l'augmentation des ventes, d'un mix produit favorable et de la poursuite de la baisse des coûts.

Le résultat opérationnel courant d'Opel-Vauxhall (OV) représente, lui, 502 millions d'euros de profit au premier semestre 2018. Sa marge opérationnelle a atteint 5%.

Enfin, le chiffre d'affaires semestriel de PSA s'établit à 38,595 milliards d'euros, en hausse de 40,1% et de 22,9% à taux de change (2015) et périmètre constants. Le chiffre d'affaires de la division Automobile PCD s'établit à 22,149 milliards en hausse de 11,4%. Le chiffre d'affaires de la division Automobile OV s'établit à 9,946 milliards.

PSA a réitéré ses prévisions de marché : le groupe prévoit un marché automobile stable en Europe, en hausse de 4% en Amérique latine, 10% en Russie et 2% en Chine.

Enfin, les objectifs du plan Push to Pass (hors Opel Vauxhall) ont été réaffirmés : une marge opérationnelle courante moyenne supérieure à 4,5% pour la division automobile sur la période 2016-2018 et une cible supérieure à 6% en 2021, une croissance de 10% du chiffre d'affaires du groupe entre 2015 et 2018, en visant 15% supplémentaires d'ici 2021.