Bourse

Sociétés

PSA : le titre à la peine après les trimestriels

AOF - 24 avril 2018


(AOF) - PSA (-0,96% à 20,53 euros) a accusé l’un des plus fort repli du CAC 40, dans le sillage d’une publication du premier trimestre pourtant globalement en ligne avec les attentes des analystes. Les investisseurs semblent s’inquiéter des incertitudes entourant l’accord avec les syndicats allemands d’Opel. Le constructeur automobile pourrait également être la cible de prises de bénéfices, après une progression boursière de près de 17% depuis le début de l’année.

Au premier trimestre, le chiffre d'affaires du groupe PSA s'élève à 18,182 milliards d'euros, en croissance de 42,1%. Il s'avère à peu de chose près conforme aux attentes du marché qui s'établissaient à 18,265 milliards d'euros.

La croissance cumulée depuis le début du plan " Push to Pass " à taux de change et périmètre constants s'élève à 21,6%, souligne le constructeur.

Quant à lui, le chiffre d'affaires de la division Automobile Peugeot Citroën DS (PCD) ressort à 10,214 milliards, en hausse de 13,3%. Cette hausse provient notamment de l'amélioration des volumes et du mix pays (+6%) ainsi que du mix produit (+4,5%) lié au succès mondial des nouveaux modèles du groupe. Les ventes à partenaires (+3,9%) font plus que compenser les effets négatifs des taux de change (-2,8%).

Par ailleurs, le chiffre d'affaires de la division Automobile Opel Vauxhall (OV) est de 4,838 milliards.

S'agissant des volumes de ventes mondiales du premier trimestre, ils sont en hausse dans toutes les régions (Europe, Moyen-Orient et Afrique, Amérique latine, Eurasie, Inde-Pacifique et Chine), avec un record de 1,05 million de véhicules vendus.

" L'exécution rigoureuse du plan stratégique Push to Pass et du plan de redressement d'Opel Vauxhall permettra de faire de cette excellente performance une base solide pour le futur ", a commenté Jean-Baptiste de Chatillon, le directeur financier.

Concernant les perspectives du groupe PSA, aucune surprise n'est à signaler. En 2018, le groupe prévoit un marché automobile stable en Europe, en hausse de 4% en Amérique latine, 10% en Russie et 2% en Chine. De plus, les guidances du plan de moyen terme " Push to pass " sont également maintenues.

A l'issue de ces performances, le broker américain Jefferies a renouvelé sa confiance à PSA, en maintenant sa recommandation Achat, assortie d'un objectif de cours de 24 euros.