Bourse

Sociétés

PSA : vers une cession partielle du centre de R&D d’Opel ?

AOF - 04 juillet 2018


(AOF) - Le redressement d’Opel par le groupe PSA (stable à 20,03 euros) pourrait bien passer par une cession d’actifs. Selon les informations du Monde, PSA chercherait actuellement à céder une grande part du centre de R&D de Russelsheim, qui était présenté jusqu’ici comme la perle d’Opel et le garant de son identité d’ingénierie « made in Germany ». Le journal ajoute que 4 000 salariés seraient concernés, sachant que le centre en emploie actuellement près de 8 000.

Toutefois, le Monde cite également une autre source " proche des instances dirigeantes de PSA " selon laquelle seulement un quart des effectifs serait visé.

Officiellement, aucune décision n'a encore été prise.

Selon le Monde, PSA aurait approché quatre acquéreurs potentiels, des prestataires en ingénierie automobile : les trois français Altran, Akka et Segula, ainsi que l'allemand Bertrandt.

" Altran semble particulièrement avancé dans les négociations ", indique le Monde.

Citant un document daté de mi-mai 2018, le quotidien précise que la valeur des actifs à vendre serait estimée à 500 millions d'euros, dont 380 millions liés à des ressources humaines. L'opération pourrait intervenir dès la fin 2018.

De son côté, Invest Securities estime que " l'acquisition de cette activité par Akka ou Bertrandt semble plus probable qu'une nouvelle opération d'Altran, qui doit digérer la récente acquisition d'Aricent et qui est lourdement endetté ".

L'analyste ajoute qu'il n'est pas précisé à ce stade si le plan PACE de redressement d'Opel pourrait se trouver accéléré par cette cession.

L'expert rappelle qu'il est prévu, dans le plan, que les synergies Opel annuelles en 2020 seront de 1,1 milliard d'euros, dont 25% en provenance des charges de R&D.