Bourse

Sociétés

REGENERON et SANOFI sont prêts à baisser le prix du Praluent aux Etats-Unis

AOF - 12 mars 2018


(AOF) - Regeneron et son partenaire français Sanofi vont proposer des baisses de prix de leur médicament Praluent aux Etats-Unis aux responsables des régimes d'assurance maladie qui acceptent de réduire les obstacles à l'accès auxquels se heurtent les patients à risque élevé. Ce prix net sera aligné sur les résultats d'une nouvelle analyse coût-efficacité, Odyssey, pour les patients à risque élevé, réalisée par l'organisme américain l'Institute for Clinical and Economic Review (ICER).

Les deux entreprises adopteront une approche dite de "médecine de précision" pour remédier à la charge des maladies cardiovasculaires et concentreront leurs efforts sur les patients à risque élevé, davantage exposés à de futurs événements cardiovasculaires, comme ceux ayant déjà présenté un événement coronarien et qui qui ne parviennent pas à ramener leur taux de cholestérol LDL (LDL-C) sous la barre des 100 mg/dl malgré un traitement par statines à la dose maximale tolérée.

"Un trop grand nombre de patients ayant un besoin urgent d'options thérapeutiques complémentaires aux statines ont été confrontés à des obstacles considérables pour obtenir l'accès à ce médicament important. Nous sommes prêts à améliorer l'accès à Praluent et son accessibilité économique, et à éliminer les obstacles auxquels se heurtent les patients à risque élevé dans le besoin, a affirmé le docteur Olivier Brandicourt, Directeur Général de Sanofi. Nous allons dès maintenant travailler avec les organismes payeurs pour faire en sorte que les patients à risque élevé bénéficient d'un accès approprié à ce médicament. C'est ce qu'il convient de faire pour les patients."

Des représentants de Sanofi et de Regeneron rencontreront les responsables des régimes d'assurance maladie américains pour discuter des ajustements potentiels aux prix nets consentis aux régimes qui accepteront de garantir aux patients à risque élevé un accès plus simple et direct au médicament. Les deux entreprises prévoient également de collaborer avec les cardiologues, le moment voulu, pour définir les meilleures pratiques en termes de réduction des obstacles à l'accès et pour garantir que les patients auxquels ce médicament est prescrit puissent l'obtenir rapidement et efficacement.