Bourse

Sociétés

REMY COINTREAU sanctionné malgré un semestre très solide

AOF - 23 novembre 2017

(AOF) - Rémy Cointreau a cédé 1,71% à 109,40 euros malgré la publication de résultats semestriels très solides grâce à la santé florissante du cognac. Le titre a atteint une valorisation si élevée qu'une publication simplement conforme au consensus est considérée comme une déception : l'action se négocie 33 fois ses bénéfices estimés pour 2018-2019, contre 21,6 fois pour le secteur de la consommation courante. Par ailleurs, les investisseurs espéraient sans doute du numéro deux français des spiritueux des perspectives plus optimistes. Mais ce dernier s'est contenté de confirmer ses objectifs.

Au premier semestre 2017/2018 clos fin septembre, le bénéfice net part du groupe, hors éléments non récurrents, de Rémy Cointreau a atteint 90,3 millions d'euros, en croissance de 17,9% (+20% à devises et périmètre constants, soit en organique). Son résultat opérationnel courant, indicateur clef du secteur, s'est élevé de son coté à 134,1 millions, en hausse de 8,2% (+11,8% en organique). Sa marge opérationnelle courante est ressortie à 24,6%, en hausse organique de 1,1 point. Le chiffre d'affaires semestriel du groupe, déjà publié, a atteint 544,4 millions d'euros, en progression de 6% et de 7% en organique.

A l'image du reste du secteur, le fabricant d'eau-de-vie bénéficie de la reprise de la demande en Chine après des années moroses liées aux mesures anticorruption de Pékin. Les Chinois plébiscitent particulièrement ses flacons haut-de-gamme (autour de 80 dollars la bouteille) et plus prestigieux comme le Louis XIII, vendu autour de 3 000 dollars.

Rémy Cointreau a confirmé son objectif d'une croissance de son résultat opérationnel courant sur l'exercice 2017-2018, à devises et périmètre constants.

Les brokers ont globalement bien accueilli cette publication sans pour autant modifier leur point de vue : le titre se négocie sur des multiples de valorisation si élevés qu'il ne peut représenter une opportunité d'investissement attractive. Jefferies a ainsi maintenu sa recommandation Conserver, UBS et Bryan Garnier leur opinion Neutre et Liberum sa recommandation Vendre.

Les analystes français sont plus optimistes. Gilbert Dupont a réitéré sa recommandation Accumuler et Natixis son conseil d'Achat. Selon ce dernier, le scénario d'une reprise du marché du cognac prestigieux se confirme et Rémy Cointreau est bien positionné pour en profiter.