Bourse

Sociétés

REXEL rassure les investisseurs en signant un solide deuxième trimestre

AOF - 31 juillet 2018


(AOF) - Rexel (+7,56% à 13,23 euros) signe la plus forte hausse du SBF 120 après avoir dépassé les attentes du marché avec ses résultats du deuxième trimestre. Le groupe a enregistré sur cette période une croissance de 28% de son résultat net récurrent (ajusté des effets liés au cours du cuivre), à 91,5 millions d’euros. Son Ebita ajusté a progressé sur la période de 10,2% à 161 millions, soit 4,8% (+20 points de base) d’un chiffre d’affaires de 3,37 milliards d’euros. Il a progressé de 1% en données publiées et de 5,1% en données comparables et nombre de jours constants.


Le consensus prévoyait un Ebita ajusté de 153 millions d'euros, soit 4,6% d'un chiffre d'affaires de 3,34 milliards d'euros. La croissance en données comparables et nombre de jours constants était anticipée à 3,7%. Rexel a donc vu son activité accélérer bien plus fortement que prévu après un premier trimestre décevant à 3,6% de hausse de ses ventes en données comparables et nombre de jours constants.


Ainsi, son levier opérationnel s'est amélioré grâce à une bonne maîtrise de ses coûts. La hausse des volumes a neutralisé l'effet des investissements aux Etats-Unis et dans le digital ainsi que de l'inflation des coûts et salaires dans certains marchés. Outre-Atlantique, la croissance en données comparables et à jours constants a accéléré à 6,5% et la marge d'Ebita ajusté est ressortie en hausse de 70 points de base à 4,5% des ventes.

Rexel maintient ses perspectives annuelles

L'effet est moins net en Europe, le principal marché de Rexel, où la croissance à données comparables et à jours constants a atteint 4%. La marge d'Ebita ajusté y a reculé mais de seulement trois points de base à 5,7% des ventes. Sur le Vieux-Continent, Rexel a été confronté à un marché compétitif en Suisse, dans les pays nordiques et en Allemagne, notamment dans l'activité de ventes de câbles.

Sur l'ensemble du semestre, le distributeur de matériel électrique a vu son bénéfice net récurrent s'apprécier de 13% à 157,7 millions d'euros. Son Ebita ajusté ressort à 288,2 millions, en progression de 3,1%. Il a représenté 4,4%, une marge globalement stable sur un an, d'un chiffre d'affaires de 6,55 milliards d'euros. Ce dernier a reculé de 1,6% en données publiées. En données comparables et jours constants, il a progressé de 4,5%.

Sur cette base, Rexel a confirmé ses objectifs annuels, à savoir des ventes en progression à un chiffre et inférieure à 5% (à nombre de jours constant), une croissance de l'Ebita ajusté d'au moins 5% et inférieure à 10% et une poursuite de l'amélioration du ratio d'endettement (dette nette / Ebitda).