Bourse

Sociétés

SAFE ORTHOPAEDICS en repli après un dernier trimestre moins dynamique

AOF - 16 janvier 2018


(AOF) - Safe Orthopaedics recule de 4,28% à 0,582 euro après l'annonce d'un net ralentissement de sa croissance au quatrième trimestre. Les ventes du groupe spécialisé dans la conception et la commercialisation d'implants et d'instruments à usage unique facilitant le traitement mini-invasif des pathologies de la fracture du rachis ont progressé sur la période de 22% à 780 000 euros. Sur l'ensemble de l'exercice, Safe Orthopaedics a enregistré un chiffre d'affaires de 3,11 millions d'euros, en hausse de 37%.

Ce chiffre est ajusté de la contribution des activités américaines, arrêtées en 2017. Au total, le chiffre d'affaires annuel de Safe Orthopaedics a augmenté de 32%.

Dans le détail, les ventes en France ont progressé deux fois plus vite qu'en 2016 (+33,8%) pour représenter 50,8% du chiffre d'affaires total. Dans une note, GreenSome Finance souligne que le groupe a bénéficié de la montée en "puissance" des commerciaux recrutés fin 2016, début 2017. A ce jour, la France compte 7 commerciaux soit un quasi doublement par rapport à 2016.

Le Reste du Monde a connu une séquence quasi parfaite sur les neuf premiers mois de l'année avec une croissance de 33,5% au premier trimestre, 43,7% au deuxième et 112% au troisième. L'exercice se termine avec une hausse annuelle de 41,2%, le quatrième trimestre ayant marqué un coup d'arrêt (+7,3%). Ceci est lié, selon la direction, à un " rattrapage de commandes " après un troisième trimestre extrêmement dynamique et une zone Moyen-Orient en baisse. In fine précise GreenSome Finance, la croissance du " Reste du Monde " est six fois plus forte qu'en 2016 avec une équipe quasi-stable.

En termes de trésorerie, Safe disposait au 31 décembre de 3,72 millions d'euros, contre 3,66 millions un an plus tôt, sachant que le groupe a réalisé une augmentation de capital en juin de 5,8 millions. La consommation de trésorerie sur l'année a donc été d'environ 5 millions. Safe Orthopaedics a toujours la possibilité de demander le tirage de nouvelles tranches d'OCABSA (Obligation Convertible à Bon de Souscription d'Action) auprès du fonds américaine Yorkville pour 3,35 millions, 1,65 million ayant déjà été tirés depuis avril 2016.

Selon GreenSome Finance, la poursuite de la dynamique en France doit se confirmer cette année sous l'impulsion de la montée en puissance de l'équipe commerciale qui a été significativement renforcée. Par ailleurs, l'exercice devrait être marqué par la percée en Allemagne, qui est un marché quatre fois plus gros en volume et sept fois en valeur que la France.

Le bureau d'études estime que le plan de recrutement opéré à la fin de l'été 2017 et la poursuite des recrutements en Allemagne devraient permettre la montée en puissance de ce marché clé au second semestre.

Aussi, au regard des investissements commerciaux opérés et à venir, l’analyste se dit en droit d'espérer une croissance 2018 au moins équivalente à celle de 2017, voire supérieure, ce qui devrait s'accompagner d'une consommation de trésorerie moindre.