Bourse

Sociétés

SAINT-GOBAIN surprend favorablement au deuxième trimestre, les investisseurs font leur retour

AOF - 27 juillet 2018


(AOF) - Saint-Gobain (+1,96% à 37,89 euros) fait l'expérience de l'adage selon lequel le pire n'est jamais certain. Le fabricant de matériaux de construction a connu des séances de Bourse très compliquées récemment dans la perspective d'un deuxième trimestre qui s'annonçait aussi faible que le premier, déjà pénalisé par la météo défavorable. Le PDG du groupe s'était même fendu de commentaires particulièrement prudents à l'occasion de l'assemblée générale début juin. Résultat : le consensus a été fortement abaissé, permettant finalement à Saint-Gobain de s'offrir une jolie surperformance aujourd'hui.

Au deuxième trimestre, le groupe a vu son chiffre d'affaires bondir de 8% en organique, à 11,03 milliards d'euros. Il dépasse largement le consensus qui tablait sur 3% seulement de croissance après un premier trimestre à 1,6%. UBS, qui visait 4,6%, a beau rappeler que la base de comparaison est favorable puisque le deuxième trimestre 2017 avait été impacté par une cyber-attaque, il est bien obligé de reconnaitre que la croissance organique a été "robuste" dans toutes les activités du groupe.

Grâce à cette fin de semestre très solide, Saint-Gobain a également déjoué les pronostics, eux aussi dégradés, sur sa première moitié d'année. Sur cette période, son résultat net courant a progressé de 6,8% à 802 millions d'euros. Son résultat d'exploitation a augmenté de 0,3% à 1,469 milliard et son chiffre d'affaires s'est apprécié de 1,9% à 20,78 milliards. Ils ont progressé respectivement de 1,7% et 4,9% en organique. Saint-Gobain a ainsi dépassé de 1,3% le consensus de résultat d'exploitation et de 3% celui sur le chiffre d'affaires. 

"Nous pensons que ces résultats, particulièrement ceux du deuxième trimestre, confirment la solidité de la plupart des marchés sur lesquels le groupe opère, écrit Bernstein. Cela place Saint-Gobain en capacité d'enregistrer une forte croissance au second semestre".

Sur ce point, le groupe anticipe pour le second semestre 2018 une progression de son résultat d'exploitation à structure et taux de change comparables "clairement supérieure" à celle enregistrée au premier semestre. Le consensus annuel étant à 3,15 milliards d'euros, UBS calcule qu'il implique une croissance organique de 8% au second semestre, "ce qui signifie sans doute que le consensus ne va pas trop évoluer".