Bourse

Sociétés

SANOFI : une bonne nouvelle dans le diabète compense les risques liés au vaccin Dengvaxia

AOF - 04 décembre 2017


(AOF) - En repli à l'ouverture, Sanofi gagne désormais 0,11% à 74,90 euros. L'annonce de résultats positifs sur l'insuline Toujeo a relégué au second plan l'abandon du développement du vaccin contre le Clostridium difficile et surtout, l'ouverture d'une enquête aux Philippines sur son vaccin contre la dengue, le Dengvaxia. Ce matin, le laboratoire pharmaceutique a révélé que l'insuline Glargine Toujeo avait atteint l'objectif principal d'une étude comparative directe avec l'insuline Dégludec. Il s'agit d'une bonne nouvelle.

Avec Toujeo, Sanofi espère remplacer son Lantus, tombé l'an dernier dans le domaine public après avoir été l'insuline la plus vendue au monde.

Si les perspectives du Toujeo s'annoncent favorables, le dossier Dengvaxia prend de l'ampleur. Quelques jours après que le laboratoire a prévenu que son vaccin contre la dengue pouvait aggraver la maladie des personnes touchées par le virus pour la première fois, les Philippines montent au créneau. Reuters révèle ce matin que le ministère philippin de la Justice a ordonné une enquête pour atteinte présumée à la santé publique.

Une organisation non-gouvernementale philippine dit avoir été informée de la mort, sur l'île de Luzon, de trois enfants qui avaient été vaccinés contre la dengue en avril 2016. Sanofi a assuré pour sa part qu'aucun décès n'a été signalé dans le cadre de ce programme de vaccination. Cette information avait été confirmée par le gouvernement philippin dimanche.

Dans un communiqué publié aux Philippines cité par Reuters, le laboratoire français affirme aussi que de nouvelles études cliniques montrent une baisse significative des hospitalisations chez les personnes de 9 ans et plus vaccinées avec le Dengvaxia. L'an dernier, près de 734 000 enfants philippins âgés de 9 ans et plus ont reçu une dose du vaccin de Sanofi, qui a nécessité vingt ans de recherches et 1,5 milliard d'euros d'investissements.

Jeudi dernier, Sanofi avait prévenu qu'il comptabilisera dans ses résultats du quatrième trimestre une charge exceptionnelle d'environ 100 millions d'euros sur le Dengvaxia. En dépit de cet impact, le laboratoire a confirmé ses perspectives annoncées le 2 novembre d'un bénéfice par action des activités globalement stable à taux de change constants en 2017 par rapport à 2016, sauf événements majeurs défavorables imprévus.