Bourse

Sociétés

SCHNEIDER ELECTRIC s'offre la pépite française IGE+XAO pour 188 millions d'euros

AOF - 08 novembre 2017


(AOF) - Schneider Electric a cédé 0,32% à 73,76 euros. Ce repli globalement en ligne avec le marché est sans doute plus le fait de prises de bénéfices - le titre a clôturé mardi dernier à un record de 75,45 euros - que d'une déception après l'annonce de l'acquisition de IGE+XAO. Toutefois, les investisseurs peuvent aussi faire preuve d'attentisme alors que la réalisation de cette opération reste soumise au vote des actionnaires d'IGE+XAO dont le Conseil d'administration soutient d'ores et déjà le rapprochement. La cotation d'IGE+XAO n'a pas repris ce matin.

Schneider Electric va donc débourser environ 188,4 millions d'euros, soit 132 euros par action, pour mettre la main sur l'éditeur français de logiciels d'aide à la conception et à la fabrication d'installations électriques. Les produits d'IGE+XAO permettent de modéliser les systèmes de câblages de bâtiments industriels ou d'usines. L'entreprise leader en France sur ce marché a réalisé un chiffre d'affaires sur l'exercice 2016/2017 de 29,4 millions d'euros et une marge opérationnelle de 27%.

Le prix proposé par Schneider Electric fait ressortir une prime de 15% par rapport au dernier cours coté et une prime de 41,5% sur la moyenne 12 mois pondérée par les volumes. La transaction remplit les critères de rentabilité de Schneider Electric, avec une contribution positive au bénéfice par action ajusté dès la première année et avec un retour sur capitaux employés supérieur au coût moyen pondéré du capital au-delà de la troisième année suivant la clôture de la transaction.

Schneider Electric continue sa stratégie d'acquisitions ciblées après Aveva et ASCO

L'offre est conditionnée à la détention par Schneider Electric des 2/3 du capital (plus une action) d'IGE+XAO à l'issue de l'offre. Alain Di Crescenzo, actuel PDG du groupe, Charles Baudron, fondateur de IGE en 1986 et directeur technique de IGE+XAO, et Robert Grèzes, ancien directeur technique, ont conclu avec Schneider Electric des engagements d'apports de leurs titres. La société d'investissement IRDI a fait de même, permettant à l'acquéreur d'avoir la garantie d'acquérir 26,78% du capital d'IGE+XAO. Cette dernière n'apportera pas ses actions auto-détenues à l'offre. Pour l'heure, aucune précision n'est donnée concernant l'avenir boursier de la société, cotée depuis 1997, à l'issue de l'OPA.

Avec cette opération, Schneider Electric continue à déployer sa stratégie de rotation des actifs dont l'objectif est d'optimiser son portefeuille pour renforcer son cœur de métier, aussi bien sur les plans technique que géographique, en l'occurrence sur le segment Basse tension.

L'acquisition d'IGE+XAO intervient en effet quelques semaines après l'annonce du rapprochement avec Aveva, déjà dans les logiciels, et une semaine après la finalisation de l'acquisition d'ASCO. Aveva édite des logiciels qui sont surtout utilisés dans les processus industriels tandis qu'ASCO fabrique des commutateurs permettant d'optimiser l'alimentation électrique des bâtiments.

Parallèlement, Schneider Electric a cédé au printemps la société DTN qui n’était plus considérée comme un actif essentiel.