Bourse

Sociétés

SECHE ENVIRONNEMENT : premier semestre solide

AOF - 11 septembre 2018


(AOF) - Séché Environnement a réalisé au premier semestre 2018 un résultat net de 9,2 millions d'euros, en hausse de 150%. Le résultat opérationnel courant du spécialiste de la gestion des déchets a progressé de 52% à 20,7 millions tandis que l'EBE a grimpé de 21% à 51,8 millions. Le chiffre d'affaires contributif a atteint 277,6 millions, en hausse de 9,9% en données brutes (+10,1% à changes constants). Sur le seul deuxième trimestre, les ventes sont ressortie à 142,1 millions, en progression de 10,7% (données brutes).

Séché Environnement a connu depuis le début de l'année une croissance organique solide, soutenue par la bonne orientation de ses marchés en France et par le développement de ses activités à l'International, notamment au sein des entités récemment acquises.

Profitant de conditions de marché favorables, Séché Environnement a refinancé en juillet sa dette financière afin de bénéficier de conditions de taux plus favorables et d'un ratio financier (covenant ) unique et plus souple.

Cette liquidité additionnelle permet à Séché Environnement de mettre en cohérence sa stratégie de développement, et notamment par croissance externe, avec les moyens financiers mis à sa disposition.

Au cours des prochains mois, Séché Environnement devrait maintenir un bon niveau d'activité, soutenu en France par un contexte macro-économique stable par rapport à la première partie de l'exercice, et à l'International, par un développement rapide sur ses plates-formes de croissance, en Amérique Latine notamment.

La performance déjà réalisée au premier semestre par certains métiers à plus forte valeur ajoutée conduit à anticiper un chiffre d'affaires au second semestre 2018 de même ampleur que celui du premier semestre 2018 pour un niveau d'EBE du même ordre.

Considérant l'exercice 2018 comme porteur, Séché Environnement maintient ses objectifs pour 2020, d'un chiffre d'affaires contributif consolidé compris entre 550 et 600 millions, et d'un EBE autour de 20% du chiffre d'affaires contributif (à périmètre 2018 constant), contre 18,7% au premier semestre 2018.