Bourse

Sociétés

SES-IMAGOTAG flambe après l'annonce de l'arrivée d'E Ink à son capital

AOF - 09 mai 2018


(AOF) - SES-imagotag domine le marché SRD à la faveur d'un bond de 14,52%. A 27,60 euros, le spécialiste français de l'étiquetage électronique se rapproche du cours de 30 euros auquel seront prochainement émises 866 666 actions nouvelles au profit du groupe E Ink. Via sa filiale à 100% Yuen-Yuen-Yu Investment, ce dernier va ainsi débourser 26 millions d'euros pour faire son entrée au capital de SES-imagotag à hauteur de 6%. La réalisation de cette augmentation de capital reste soumise à l'approbation de l'assemblée générale de SES-imagotag et devrait être finalisée peu après cette approbation.

Au titre de cette participation, E ink nommera un censeur au Conseil d'administration de SES-imagotag et s'engagera à conserver (lock-up) et à ne pas accroitre (standstill) sa participation pendant deux ans, sauf exceptions habituelles.

Cette opération financière s'insère dans un partenariat stratégique global annoncé hier soir entre SES-imagotag et E Ink. Ce dernier est un producteur d'encre électronique et d'écrans LCD qui équipent déjà les dispositifs installés par le groupe français chez les distributeurs.

SES-imagotag devrait continuer à faire évoluer son capital, estime Oddo BHF

Les deux groupes veulent donc aller plus loin dans leur collaboration et visent notamment à accélérer leurs efforts dans le domaine du "papier intelligent" et de ses applications dédiées au commerce de détail, le coeur de leurs expertises. E Ink capitalisera sur sa technologie de film ePaper pour les applications IoT et SES-imagotag accélérera le développement de cette technologie par l'industrialisation et la commercialisation de solutions à forte valeur ajoutée dédiées à la digitalisation du commerce physique. "C'est une alliance de long terme avec d'innombrables synergies", se félicite Thierry Gadou, Président-directeur général de SES-imagotag, dans le communiqué annonçant ce partenariat.

Depuis la mi-mars, SES-imagotag est contrôlé par le groupe chinois BOE, qui détient 79,94% de son capital après son OPA soutenue par le management du groupe. "Suite à l'OPA du chinois BOE Technology, le management avait indiqué que différentes pistes pourraient être suivies pour faire évoluer la structure du capital du groupe technologique et notamment augmenter son flottant à un niveau significatif", rappelle Oddo BHF.

Réagissant à l'annonce de la prise de participation de E Ink, l'analyste y voit ainsi "le début de l'évolution capitalistique du groupe, qui devrait se poursuivre dans les prochains mois/trimestres." Oddo BHF se dit tout de même surpris par le timing de cette annonce avant le capital market day de SES-imagotag qui se déroulera le 23 mai prochain.