Bourse

Sociétés

SHOWROOMPRIVE en chute libre après un nouvel abaissement de ses perspectives

AOF - 18 décembre 2017


(AOF) - Showroomprivé.com (SRP Group) a chuté de 23,22% à 6,91 euros après avoir une nouvelle fois averti sur ses résultats annuels, près de deux mois après son précédent warning. Depuis son introduction en Bourse en octobre 2015, à 19,50 euros, Showroomprivé a perdu plus de 64%. Le site de destockage d'articles de mode a fait savoir ce matin que son chiffre d'affaires et son Ebitda pour l'année 2017 seront inférieurs aux prévisions (à savoir environ 690 millions d'euros de chiffre d'affaires et environ 25 millions d'euros d'Ebitda hors Saldi Privati).

Le 25 octobre déjà, Showroomprivé avait abaissé d'1,5 à 2 points sa prévision de marge d'Ebitda à 4% tout en précisant que son chiffre d'affaires serait dans le bas de sa fourchette initiale de 690 à 720 millions d'euros.

Pour justifier son avertissement de ce matin, Showroomprivé fait état d'une performance du quatrième trimestre, qui est généralement une période où le groupe génère une part significative de ses revenus et de sa rentabilité,  inférieure à ses attentes. Cette contreperformance attendue - le quatrième trimestre sera clôturé fin décembre - est liée à "une dynamique commerciale moins importante que prévue sur certaines catégories de produits et (à) un environnement concurrentiel renforcé en particulier autour du Black Friday."

Ces facteurs conjoncturels se combinent sans doute aux raisons structurelles qui ont justifié le précédent avertissement. Showroomprivé avait notamment sous-estimé l'augmentation des coûts logistiques liée à la hausse des achats de stocks réalisés au premier semestre. De plus, le groupe a fait le choix de la croissance plutôt que de la rentabilité et n'hésite pas à revendiquer une grande agressivité commerciale qui pèse sur sa marge brute.

Au vu des résultats de cette stratégie - rentabilité en berne, cours de Bourse en chute libre - toute la question est de savoir si la direction du groupe va changer son fusil d'épaule ou non. D'ores et déjà, David Dayan et Thierry Petit, les deux co-fondateurs et dirigeants, ont fait savoir qu'ils "vont se concentrer sur la conduite opérationnelle du Groupe et l'exécution de sa feuille de route stratégique à moyen terme" après une année 2017 occupée par des acquisitions (Beauteprivée, Saldi Privati) et le lancement du partenariat capitalistique et stratégique avec Conforama.

Le binôme présentera en mars prochain son nouveau plan d'action opérationnel.