Bourse

Sociétés

SKY : le gouvernement laisse les coudées franches à COMCAST et 21ST CENTURY FOX

AOF - 05 juin 2018


(AOF) - Le ministre de la Culture britannique a déclaré devant le Parlement qu'il ne compte pas saisir l'autorité de la concurrence dans le dossier Comcast/Sky. Fin avril, le groupe américain a annoncé une offre en numéraire de 1250 pence par action pour racheter le groupe britannique de télévision par satellite. Celui-ci est ainsi valorisé 22 milliards de livres. Comcast est intervenu alors que 21st Century Fox a, lui aussi, déposé une offre sur les actions Sky qu'il ne détient pas encore afin d'en obtenir 100% du capital.

Cette fois, l'opération avait incité l'autorité de la concurrence à diligenter une enquête sur deux points : la qualité de la diffusion et la pluralité des médias. L'enjeu était d'éviter que la famille Murdoch, qui contrôle Fox, ne prenne trop d'influence sur les médias britanniques et donc la politique, l'opinion publique du pays.

Pour lever les craintes des autorités britanniques, 21st Century Fox a notamment proposé d'exfiltrer Sky vers Walt Disney, ce dernier étant en train de racheter Fox. Cette solution semble avoir les faveurs de Londres. "J'ai demandé à mes conseillers de commencer immédiatement les discussions avec toutes les parties pour finaliser les détails d'un "remède" acceptable par tous. Nous pouvons donc être confiant dans le fait que Sky News puisse être cédée selon des modalités durables", a ajouté aujourd'hui le ministre britannique de la Culture et des médias devant le Parlement.

Ce dernier avertit quand même : "si nous ne trouvons pas d'accord, la seule solution sera de bloquer la fusion. Ce n'est pas l'approche que je privilégie".