Bourse

Sociétés

SOLOCAL avance dans le déploiement de son plan de réorganisation

AOF - 27 juin 2018


(AOF) - Solocal annonce la clôture de la procédure d’information-consultation lancée le 13 février 2018 avec l’avis rendu par le Comité d’entreprise de PagesJaunes SA relatif à la mise en œuvre du projet de transformation "SoLocal 2020". Cette ultime étape fait suite à la signature de quatre accords avec les organisations syndicales majoritaires (CFDT, CFE-CGC, Autonome et FO) qui encadreront les aspects sociaux du projet de réorganisation de PagesJaunes SA.

Dès aujourd'hui démarre donc le congé de mobilité, décliné en deux phases, dans le cadre de la gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences (GPEC), qui se terminera le 30 septembre 2018. Un Espace Conseil Mobilité est mis en place au sein de Solocal pour répondre aux questions de chaque salarié concernant les mesures d'accompagnement.

D'ici fin juillet, la Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi (DIRECCTE) sera appelée à valider l'accord sur le Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE).

Enfin, à partir du 1er octobre, se mettra en place la phase de reclassement interne jusqu'au 30 novembre 2018 pour les salariés dont le licenciement économique est envisagé et qui n'auraient pas été volontaires pour s'inscrire dans le congé de mobilité.

Le projet de transformation "SoLocal 2020" s'articule autour du développement d'une offre de services digitaux et d'un service de coaching pour devenir le portail digital de référence des entreprises, de la réinvention de ses médias autour de nouvelles expériences utilisateurs avec PagesJaunes et Mappy, et de la simplification de l'organisation.

Pour répondre au mieux aux besoins des clients, l'organisation opérationnelle serait en effet repensée autour, notamment, de la suppression des Business Units, la centralisation des fonctions supports, la rationalisation des implantations, la simplification de la ligne managériale et de la consolidation de certaines activités. Cela devrait impliquer une réduction de l'ordre de 1 000 postes sur la période 2018-2019. En parallèle, il est envisagé, dans le cadre du projet de transformation, la création d'une centaine de postes en 2018 sur de nouvelles compétences digitales.