Bourse

Sociétés

SUEZ pénalisé par Berenberg

AOF - 28 juin 2018


(AOF) - Début de séance difficile pour Suez qui accuse le plus fort repli du SBF120 (-3,23% à 11,10 euros). Le numéro deux mondial des services à l'environnement est pénalisé par Berenberg. Le broker allemand a dégradé sa recommandation sur le titre d'Achat à Conserver et abaissé son objectif de cours de 16,3 à 11,20 euros. Dans une note consacrée au secteur de l'environnement, l’analyste dit préférer Veolia à Suez. Le bureau d'études explique que Veolia dispose des armes pour générer une croissance de son dividende de 8% par an sur la période 2018-2023. Suez, non.

Après un début d'année trouble, Suez doit se rattraper en termes de résultats avant de pouvoir améliorer la rémunération de ses actionnaires. Or, selon le courtier, ce ne sera pas avant 2023...

Effectivement, l'année 2018 a mal débuté pour Suez. Fin janvier, le groupe avait lancé un avertissement sur ses résultats 2017 en raison de charges exceptionnelles liées à la crise politique espagnole. 

Un peu plus d'un mois après son profit warning, Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez, annonçait le lancement d'un plan d'actions, "dont l'objectif est d'accroître la dynamique de croissance et la profitabilité". Il comprend l'accélération de la transformation et de la réduction des coûts, en particulier en Espagne et en France, pays dans lequel le numéro deux mondial des services à l'environnement (eau, déchets) cherchera à accroître les synergies entre les métiers de l'eau et de recyclage et valorisation.

Selon Berenberg, l'impact de ce plan sur les résultats risque de mettre du temps à se matérialiser. Certes, en parallèle, Suez va verser un dividende, mais qui ne progressera pas suffisamment par rapport à celui de Veolia.