Bourse

Sociétés

TARKETT encore en difficulté face à la hausse des coûts des matières premières

AOF - 26 juillet 2018


(AOF) - Tarkett perd 1,32% à 22,38 euros après la publication de ses résultats semestriels. Le fabricant de revêtements de sols, qui paye depuis le début de l'année un lourd tribut en Bourse à la hausse des coûts des matières premières, ne profite pas du retour de ses comptes dans le vert. Il affiche en effet un bénéfice net de 28,7 millions d'euros à l'issue du premier semestre alors qu'il avait essuyé une perte de 97,9 millions d'euros un an plus tôt.

Seulement, les comptes du premier semestre 2017 intégraient une provision de 150 millions d'euros en lien avec la sanction imposée par l'Autorité de la concurrence en France.

Les investisseurs retiennent surtout que l'Ebitda ajusté de Tarkett a reculé de 27,6% au premier semestre pour atteindre 116,1 millions d'euros. Il a représenté 8,8% du chiffre d'affaires, soit 3 points de marge de moins en un an. Les hausses de prix décidées par le groupe n'ont donc que partiellement compensé la progression des coûts des matières premières. Sur l'ensemble du semestre, elles ont représenté 7 millions d'euros de gains sur un coût de 23 millions d'euros lié aux matières premières. L'effet a vraiment commencé à se faire sentir au deuxième trimestre : +6 millions d'euros compensés sur 13 millions de coûts.

Enfin, le chiffre d'affaires semestriel de Tarkett a reculé de 3,4% à 1,31 milliard d'euros. En organique, il a progressé de 3%.

Sans surprise, les perspectives dévoilées par le groupe sont toujours basées sur des hausses de ses prix de vente pour tenter de compenser au mieux l'inflation des coûts des matières premières. Sur la base des prix actuels, ces évolutions pourraient pénaliser l'Ebitda ajusté 2018 de Tarkett d'environ 45 millions d'euros par rapport à l'année précédente. En parallèle, le groupe analyse de manière détaillée sa structure de coûts afin d'améliorer sa profitabilité.