Bourse

Sociétés

TECHNICOLOR décroche de plus de 16%, les charges de restructurations devraient être plus lourdes que prévu

AOF - 27 juin 2018

(AOF) - Depuis déjà plusieurs trimestres, les actionnaires de Technicolor en voient de toutes les couleurs. Aujourd’hui, l’action du spécialiste des technologies de l’image et du son est tombée un moment sous la barre symbolique de 1 euro pour retrouver son niveau de décembre 2011. Toujours plus forte baisse de l’indice SBF 120, Technicolor a dévissé de 16,76% à 1,023 euro.

A l'heure de la réduction de la prise de risque sur les marchés, les sociétés à problèmes comme Technicolor, qui a multiplié les avertissements et dont la stratégie est toujours en flux, sont particulièrement sensibles à toute mauvaise nouvelle.

Aujourd'hui, Technicolor est victime de la parution d'une étude d'Oddo BHF, qui a réduit son objectif de cours de 1,60 euro à 1,30 euro. Il a par ailleurs conservé sa recommandation Neutre après une rencontre avec le nouveau directeur financier. Il ressort en particulier de cette rencontre que les charges de restructurations seront plus élevées qu'initialement budgétées, dépassant les 40 millions d'euros.

De plus, si l'objectif d'une stabilité de l'Ebitda du groupe en 2018, hors effet de change, est toujours jugé atteignable, il sera encore plus dépendant du second semestre qu'en 2017. L'année dernière, Technicolor avait réalisé 72% de son Ebitda sur la seconde partie de l'année.

" Hors nouvelle opération M&A, un retour à une opinion positive est conditionné à une restauration sensible des marges dans la Maison Connectée, à une accélération de la dynamique dans les Services de production et au maintien d'une forte génération de cash dans les Services DVD ", prévient l'intermédiaire.