Bourse

Conseil

Télécoms : le très haut débit s'impose en France et les investissements ont progressé de 13,4%

AOF - 19 mai 2017


(AOF) - En 2016, pour la première fois, la majorité de la croissance des accès internet fixe provenait des abonnements fibre FTTH (2,2 millions en décembre 2016, +740 000 en un an), indique l'Arcep dans son rapport annuel sur le marché français des télécoms. Le régulateur y voit la preuve que la migration vers le très haut débit est bel et bien enclenchée dans l'Hexagone, d'autant que la tendance est similaire dans le mobile où l’adoption par les clients de la 4G a été particulièrement marquée avec près de 10 millions d’utilisateurs supplémentaires en un an (soit 44% des cartes SIM).

Cette forte croissance du nombre de clients 4G s'est accompagnée d'un quasi doublement (+85,9%) du trafic de données sur les réseaux mobiles en 2016. A l'inverse, le trafic téléphonique est resté stable (237 milliards de minutes en 2016) pour la troisième année consécutive, la consommation croissante de téléphonie mobile (+5,4% en 2016) compensant tout juste le recul du fixe (-9,4%). Pour sa part, la consommation moyenne par carte SIM (3h15 par mois, +8 minutes en 2016) dépasse désormais la consommation depuis les box qui ne cesse de diminuer (2h57, -25 minutes en un an).

Les prix des services fixes et mobiles ont baissé en 2016

D'autre part, l'Arcep constate qu'en 2016 les prix des services mobiles ont baissé en moyenne de 1,6% (à comparer à une baisse de 4,9 % en 2015 et de 10,6 % en 2014) tandis que ceux des services fixes ont diminué de 1,4 % en moyenne par rapport à 2015, alors qu'ils étaient quasiment stables entre 2014 et 2015.

La tendance baissière concerne aussi les revenus des opérateurs télécoms, constate l'Arcep, pour la troisième année consécutive. Si ces revenus reculent de manière continue depuis 2011, l'intensité de la baisse (-1,1% en 2016 et -0,6%, hors services à valeur ajoutée) ne cesse de diminuer depuis deux ans. Le revenu des opérateurs s'élève ainsi à 35,7 milliards d'euros hors taxes.

Les investissements ont atteint le niveau record de 8,9 milliards d'euros

Enfin, le régulateur du secteur des télécoms précise que le montant des investissements réalisés par les opérateurs (hors achat de fréquences) a progressé de 13,4% l'année dernière, supplantant ainsi le niveau élevé constaté en 2015. Il a atteint le niveau record de 8,9 milliards d'euros.

Cette évolution est notamment due à l'accroissement des montants investis dans le déploiement des réseaux à très haut débit, fixes et mobiles (qui représentent 34% des montants totaux investis, soit 3,0 milliards d'euros, en croissance de 25,1% en un an).