Bourse

Conseil

TELECOMS : les opérateurs connaissent désormais leur feuille de route 5G

AOF - 16 juillet 2018


(AOF) - En 2025, les principaux axes de transport français devront être couverts par la 5G. C'est l'objectif ultime de la feuille de route "ambitieuse" dévoilée ce matin par le gouvernement et l'Arcep, l'autorité de régulation du secteur des télécoms. D'ici là, un autre jalon important sera posé fin 2020. C'est à cette date que l'Arcep attribuera les fréquences 5G aux opérateurs, définira leurs obligations de couverture et que le déploiement commercial dans au moins une grande ville sera mené. Pour y parvenir, le secteur va avoir toute l'année 2019 pour se mettre en ordre de marche.

L'année sera notamment consacrée à la libération des fréquences sur lesquels passeront les ondes 5G. En plus des bandes de fréquences déjà attribuées aux opérateurs mobiles, qui pourront être utilisées pour le déploiement de la 5G (par exemple la bande 700 MHz ou la bande 1800 MHz), deux nouvelles bandes de fréquences ont été identifiées au niveau européen: la bande 3,5 GHz et la bande 26 GHz.

Une consultation publique sera lancée par l'Arcep sur ces sujets en octobre 2018. La procédure d'attribution sera lancée in fine par le gouvernement sur proposition de l'Arcep, qui la conduira et attribuera les fréquences.

Par ailleurs, des groupes de travail animés par les autorités et services de l'Etat concernés sont constitués pour identifier les attentes et engager les actions relatives aux axes identifiés, sous le pilotage de la Direction générale des entreprises (DGE) et de l'Arcep.

D'ores et déjà des premières expérimentations de 5G sont en cours ou prévues à Belfort, Bordeaux, Douai, Grenoble, Lannion, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Toulouse, Sophia-Antipolis. Le gouvernement et l'Arcep annoncent aujourd'hui le déploiement de onze nouvelles expérimentations sur l'Ile-de-France, incluant notamment trois cas d'usages sur le véhicule connecté.