Bourse

Sociétés

TF1 a lui aussi réussi sa Coupe du Monde

AOF - 25 juillet 2018


(AOF) - TF1 (+3,66% à 9,475 euros) évolue dans le peloton de tête du SBF 120 après avoir dévoilé des résultats du deuxième trimestre moins plombés que prévu par les coûts de diffusion de la Coupe du monde de football. Son bénéfice net part du groupe a reculé de 12,4% à 41 millions d'euros et son résultat opérationnel courant a baissé de 12,5% à 62,2 millions. Ce dernier était attendu à 32 millions d'euros. UBS et Oddo BHF étaient parmi les analystes les plus pessimistes, le premier ciblant 25 millions et le second 24,5 millions.

TF1 est donc parvenu à limiter la hausse de ses coûts de grille, malgré les dépenses importantes réalisées pour la Coupe du monde. Les coûts de l’événement - TF1 a diffusé 18 matchs du Mondial au mois de juin - se montent pour le groupe de médias à 41 millions d'euros. Au total, le coût de grille s'élève à 269 millions d'euros contre un consensus de près de 300 millions.

Le groupe a donc compensé en partie le coût du Mondial en maîtrisant ses dépenses dans d'autres secteurs. TF1 a ainsi tiré les bénéfices de la stratégie d'achat de droits qu'il mène depuis deux ans, de la renégociation des contrats d'achat des programmes générant des baisses de prix unitaires et de l'optimisation multichaînes des programmes diffusés.

"Cette performance illustre, selon nous, parfaitement la pertinence de la stratégie multi-chaînes du groupe. À noter que la contribution d‘Aufeminin est aussi un peu meilleure que nous attendions", commente Oddo BHF. Pour Liberum, cette surperformance pourrait donner lieu à une révision à la hausse du consensus de bénéfice opérationnel annuel de TF1.

TF1 a touché les premières commissions des opérateurs télécoms

Mais la seule maîtrise des coûts du groupe n'aurait pas eu autant d'impact si les revenus de TF1 n'avaient pas eux aussi enregistré une forte dynamique. Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires des cinq chaines en clair a progressé de 1,6% à 404,6 millions d'euros. Le consensus était à +0,9%. L'une des raisons de cette bonne surprise est, là encore, la Coupe du Monde : les très fortes audiences des matchs, notamment de l'équipe de France, ont permis à TF1 de pratiquer des tarifs publicitaires records.

Outre les revenus de la publicité, TF1 a engrangé les premières commissions liées aux accords de rediffusion signés en début d'année avec les opérateurs télécoms. Au total, son chiffre d'affaires du deuxième trimestre est ressorti à 584,3 millions d'euros, dépassant le consensus de plus de 3%.

TF1 a confirmé ses guidances annuelles, à savoir qu'il vise toujours dès 2018, une progression du taux de marge opérationnelle courante (hors événements sportifs majeurs). L'objectif d'un taux de marge opérationnelle courante à deux chiffres en 2019 a été réaffirmé, ainsi que la volonté de maîtriser les coûts de grille à 960 millions d'euros (hors événements sportifs majeurs) pour les cinq chaînes en clair du groupe sur la période 2018-2020.