Bourse

Marchés

Troisième semaine de hausse pour le CAC 40

AOF - 22 septembre 2017


(AOF) - Les marchés actions européens ont signé leur troisième semaine consécutive de hausse, soutenus par l'amélioration confirmée des perspectives économiques mondiales. Le CAC 40 a clôturé sur un gain de 0,27% à 5 281,29 points au terme d'une cinquième séance d'affilée dans le vert. Sur la semaine, la Bourse de Paris s'est appréciée de 1,29%. Les principales places européennes ont partagé cet élan, comme en témoigne la progression hebdomadaire de 0,74% de l'Euro Stoxx 50. A Wall Street, le Dow Jones est proche de l'équilibre vers 17h30 mais affiche un gain de 0,4% depuis lundi.

Rassurés mercredi par les annonces de la Fed sur l'évolution de la politique monétaire américaine, les investisseurs ont bien accueilli ce matin les résultats préliminaires des enquêtes des directeurs d'achats en Europe. L'indice PMI Markit Composite, qui mesure l'activité dans les services et l'industrie en zone euro, est ressorti à 56,7 en septembre, au-dessus du consensus qui le donnait à 55,5 après 55,7 en août. Les économistes estiment que ce résultat laisse augurer d'une accélération de la croissance dans la région au quatrième trimestre.

En fin de séance, l'optimisme des marchés a été conforté par un discours de Theresa May à Florence dans lequel la Première ministre britannique a salué les progrès concrets des premières négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne sur le Brexit.

A la Bourse de Paris, L'Oréal (+2,46%) s'est particulièrement distingué, le décès de Liliane Bettencourt pouvant conduire à terme au rachat par le numéro un mondial des cosmétiques de la participation de 23% que Nestlé détient à son capital.

C'est toutefois Airbus (+7,42% en cinq séances) qui domine le podium hebdomadaire du CAC 40. L'inauguration cette semaine de son usine de finition d'A330 en Chine, marché qui affiche la plus forte croissance au monde, devrait être bénéfique à l'avionneur.

A l'autre bout du palmarès, Essilor a abandonné 2,12% alors que la fusion avec l'italien Luxottica pourrait prendre plus de temps que prévu.