Bourse

Sociétés

VALLOUREC flambe de 20% en une semaine

AOF - 22 mai 2018


(AOF) - “Mieux vaut réfléchir avant d'agir que regretter après avoir agi”. Les investisseurs devraient méditer cette citation du philosophe grec Démocrite. Vendredi dernier, ils ont sanctionné, comme un seul homme ou presque les résultats trimestriels de Vallourec (-2,43% à la clôture). Et puis, le week-end portant conseil, les opérateurs, pris de regrets, ont opéré une spectaculaire volte-face permettant au titre du groupe parapétrolier de rebondir de plus de 11%.

Rendons à César ce qui est à César, le soudain regain d'intérêt du marché pour Vallourec n'a pas été inspiré par une quelconque force mystique, mais plus prosaïquement par UBS. Dans une note publiée hier, le broker suisse a manifestement convaincu les opérateurs. Il a confirmé son opinion d'Achat et son objectif de cours de 7 euros sur le spécialiste mondial des tubes sans soudure en acier, soulignant que ce dernier était le mieux à même - tant d'un point de vue opérationnel que financier - de profiter d'un environnement pétrolier et gazier "plus robuste".

Un optimisme qui a fait tâche d'huile. Ce matin, si Oddo BHF a abaissé son objectif de cours sur le titre de 8,5 à 8 euros, il a maintenu sa recommandation d'Achat sur la valeur. Selon une source de marché, le courtier a observé "plusieurs inflexions positives" dans le discours de l'entreprise lors d'une récente réunion analystes. En particulier, Vallourec a évoqué "la poursuite d'une forte croissance du nombre de forages aux Etats-Unis, de très bon augure pour la dynamique prix". Au final, l'intermédiaire voit toujours le titre "s'apprécier dans une optique de moyen terme avec une génération positive de Free Cash Flow à compter de 2020".

Kepler Cheuvreux a, lui, intégré Vallourec au sein de sa French Selected List et laissé son objectif de cours inchangé à 8 euros. Le bureau d'études explique que son scénario d'investissement sur le fabricant de tubes sans soudure reste valide en raison de la montée en puissance aux Etats-Unis, de la reprise en Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA) et de l'impact plus important qu'attendu du plan de restructuration. Toutefois ajoute-t-il, la normalisation de l'environnement a été retardée par l'inflation, les changes et une reprise faible en EMEA.

Résultat, Vallourec a gagné ce soir 3,96% à 6,004 euros. En cinq séances, le titre affiche un bond de 20,9%..... Mieux valait se souvenir de Démocrite vendredi dernier.