Bourse

Sociétés

VILMORIN en net repli après un avertissement sur résultats

AOF - 24 avril 2018

(AOF) - Vilmorin & Cie a chuté de 14,37% à 61,40 euros, pénalisé par la révision à la baisse de ses objectifs annuels dans le sillage de la publication d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre dégradé. Le quatrième semencier mondial vise désormais, pour l'exercice 2017-2018, un chiffre d'affaires consolidé en légère croissance à données comparables par rapport à l'exercice 2016-2017, contre une progression de 4 % visée antérieurement.

En conséquence, il réajuste également son objectif de taux de marge opérationnelle courante ; celui-ci devrait afficher un repli d'au moins un point par rapport à 2016-2017, alors qu'il prévoyait auparavant une stabilité.

Dans son communiqué, le groupe a expliqué que les Semences Potagères n'avaient pas pu confirmer le rebond amorcé au deuxième trimestre, impactées par plusieurs problématiques conjoncturelles simultanées.

Dans la continuité du deuxième trimestre, l'activité est en effet restée impactée par des niveaux de stocks globalement élevés chez les distributeurs, en particulier sur le continent nord-américain. Les ventes ont en outre été affectées par des problématiques liées à la gestion des approvisionnements de semences dans certains pays (réglementations phytosanitaires, décalage dans la mise à disposition des semences notamment), ainsi que par la contraction constatée temporairement sur plusieurs marchés.

Quant aux Semences de Grandes Cultures, leurs réalisations sont globalement en ligne avec des tendances de marchés qui restent difficiles, avec de plus, cette année, un marché qui s'est brutalement retourné en Amérique du Sud.

Au troisième trimestre clos fin mars, le chiffre d'affaires de Vilmorin s'est établi à 988,3 millions d'euros, en baisse de 7,7%. A données comparables, le repli est de 2,6%. La branche Semences Potagères a réalisé un chiffre d'affaires stable de 191 millions.

L'activité réalisée par les Semences de Grandes Cultures (314,3 millions, en baisse de 2,1 % à données comparables) est en repli, dans un contexte de marchés toujours impactés par le faible niveau des cours des matières premières agricoles.