Bourse

Sociétés

VINCI porté par les bons chiffres de trafic de ses aéroports au premier trimestre

AOF - 13 avril 2018


(AOF) - Vinci (+2,48% à 82,62 euros) a fini à la première place du CAC 40 suite à l'annonce d'une croissance de 11,6% du trafic passagers dans ses aéroports au premier trimestre. Sur cette période, 38,6 millions de passagers ont transité par les plateformes dont le groupe français assure la gestion et la concession. Vinci Airports a logiquement profité de la conjoncture mondiale porteuse qui se traduit par plus de déplacements professionnels mais aussi touristiques en provenance et à destination de tous les pays du monde.

A l'exception de la République dominicaine, dont l'activité a été pénalisée par les faillites des compagnies Pawa et Air Berlin, tous les aéroports du groupe affichaient des hausses de trafic à fin mars.

La palme dans ce domaine revient au Cambodge où Vinci exploite trois aéroports : +26,1% pour le trafic passagers au premier trimestre. L'activité y a été soutenue par l'arrivée de nouvelles compagnies comme Malindo, Vietjet et Shenzhen Airlines, la croissance des compagnies chinoises comme Spring, China Southern Airlines et Xiamen Airlines, ou encore la hausse du tourisme en provenance de Chine.

Vinci déploie son modèle sur deux jambes : construction et concession

Deuxième plus gros marché de Vinci Airports avec 10 aéroports, le Portugal a enregistré de son côté une hausse de trafic de 12% à 10,4 millions de passagers. "Cette croissance reflète notamment la bonne performance des cinq principales compagnies aériennes qui opèrent au Portugal et qui ont toutes affiché une croissance à deux chiffres", commente Vinci.

Enfin, Kepler Cheuvreux souligne que Vinci Airports affiche une croissance d'au moins 10% dans des marchés comme la France ou le Japon, pourtant matures. Dans l'Hexagone, Vinci exploite les aéroports de Nantes, Lyon ou encore Chambéry. Dans sa note, Kepler Cheuvreux estime que la vigueur de l'activité de concession aéroportuaire devrait se traduire pour Vinci par une croissance organique totale de 3,5% sur le premier trimestre. En données publiées, l'analyste vise 7% de hausse du chiffre d'affaires du groupe à 9 milliards d'euros. Le bureau d'études rappelle aussi que Vinci Airports contribue à hauteur de 12-13% à l'Ebitda du groupe Vinci.

Cette activité de concession, que le groupe français déploie aussi sur les autoroutes, est un pilier indispensable du modèle dual mis en place par ces géants du BTP. Elle représente une source de cash récurrente et est la principale contributrice à la rentabilité de ces sociétés, quand les activités de construction génèrent encore la majorité de leur chiffre d'affaires.