Bourse

Sociétés

VIVENDI signe un début d'exercice moins dynamique que prévu

AOF - 18 mai 2018


(AOF) - Vivendi (-1,64% à 22,82 euros) était sous pression aujourd'hui à la Bourse de Paris après avoir signé un premier trimestre 2018 moins dynamique qu'attendu. Son chiffre d'affaires - le groupe ne publie désormais que son chiffre d'affaires trimestriel alors que les précédentes publications comprenaient l'ensemble du compte de résultats - a progressé de 3,3% en organique à 3,109 milliards d'euros. Le consensus était à 3,140 milliards. La principale différence entre les estimations et la performance de Vivendi se trouve du côté d'Universal Music Group (UMG) dont la croissance a été un peu plus molle que prévu.

A 1,222 milliard d'euros, le chiffre d'affaires d'UMG tombe 3% sous la prévision d'UBS et plus de 4% sous celle d'Oddo BHF. La filiale musicale de Vivendi a principalement subi une baisse plus prononcée qu'attendu de ses ventes physiques en raison d'un phasage des sorties défavorable. Cela suppose donc que la situation devrait s'inverser au deuxième trimestre. D'ailleurs, UMG a précisé que son activité s'était clairement normalisée depuis avec une hausse organique de 7,2% de ses ventes globales à fin avril. "Cela implique une nette accélération sur le seul mois d'avril, aux alentours de 15%", calcule Marco Bruzzo, Directeur général délégué de Mirabaud AM.

Autre élément qui tend à relativiser cette déception, UMG a vu ses ventes de streaming bondir de 31,5% au premier trimestre. Or, elles sont une des clés du succès du groupe, tous les analystes s'accordant à dire que le groupe est parmi les mieux placés sur ce segment pour profiter à plein de l'explosion de ce mode de consommation de la musique.

Canal+ perd moins d'abonnés que prévu et Havas reste en difficulté

Enfin, UMG reste malgré tout le principal moteur de la croissance de Vivendi. En effet, cette filiale a une fois de plus surperformé l'autre pilier du groupe, Canal+. Ce dernier a vu son chiffre d'affaires augmenter en organique de 2,5% au premier trimestre, à 1,298 milliard d'euros. Les analystes soulignent que ce chiffre est meilleur qu'attendu en raison notamment d'une nouvelle amélioration de sa capacité à retenir les abonnés. L'analyste d'UBS observe que 49 000 abonnés ont résilié leurs abonnements Canal+ alors que lui-même prévoyait une perte de 67 000 comptes.

Enfin, Havas reste en difficulté avec une baisse organique de ses revenus au premier trimestre du fait des pertes de contrats enregistrées ces derniers mois, aux Etats-Unis notamment. UBS précise que la croissance, ajustée de la contreperformance de l'agence américaine Arnold, est stable "malgré la perte du contrat PSA au quatrième trimestre".

"Nos principales inquiétudes viennent de la télévision payante en France qui continue à perdre des abonnés et de Havas qui voit ses revenus reculer de -1,7% en organique, plus mauvaise performance des grands groupes de communication", résume pour sa part Invest Securities qui reste à Neutre sur Vivendi avec un objectif de cours de 22,5 euros.