Bourse

Sociétés

WAVESTONE plus optimiste sur sa rentabilité annuelle

AOF - 06 décembre 2017


(AOF) - Wavestone a relevé son objectif initial d’une marge opérationnelle courante à deux chiffres, en visant désormais une marge opérationnelle courante annuelle supérieure à 11%, hors nouvelle acquisition. "La dynamique de croissance du marché est désormais durablement installée, portée par la vague digitale et un environnement économique qui libère les investissements des entreprises", a expliqué le cabinet de conseil spécialiste de la transformation des entreprises.

L'objectif annuel d'un chiffre d'affaires supérieur à 350 millions d'euros, hors nouvelle acquisition, a, lui, été pleinement confirmé.

A l'issue du 1er semestre 2017/18, le résultat net part du groupe a progressé de 17% à 8 millions d'euros et le résultat opérationnel courant a augmenté de 4% à 16,4 millions d'euros. La marge opérationnelle courante semestrielle s'est ainsi établie à 9,9% contre 9,8% un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires consolidé a atteint 166,5 millions, en progression de 3% par rapport à la même période l'an dernier (variation identique à taux de change constants). L'effet jour négatif représente -3% en consolidé sur l'ensemble de la période.

Le semestre a été marqué par un 1er trimestre en demi-teinte, en repli de 3% du fait d'un taux d'activité insuffisant et d'un effet jour négatif de 4%, suivi du retour à une croissance soutenue de 10% au deuxième trimestre, sous l'effet conjugué de la croissance des effectifs et de l'amélioration du taux d'activité.

Au 30 septembre 2017, Wavestone comptait 2 647 collaborateurs contre 2 628 au 31 mars 2017. "La dynamique de recrutement demeure soutenue et conforme au plan d'embauche annuel, en dépit d'un environnement de marché de plus en plus compétitif", a commenté le Cabinet de conseil.

Sur le premier semestre le turn-over s'est établi à 17% en rythme annuel. Les nouveaux modèles et processus RH permettent une mise sous contrôle progressive du turn-over au sein des équipes où il était anormalement élevé. Tout en restant prudent sur l'évolution de cet indicateur d'ici à la fin de l'exercice, le cabinet rappelle qu'il vise à moyen terme un taux de turn-over inférieur à 15%