Bourse

Sociétés

WHIRLPOOL décroche en raison de perspectives très dégradées

AOF - 24 juillet 2018


(AOF) - Whirlpool (-13,77% à 130 dollars) dévisse après l'abaissement de ses perspectives annuelles. Le fabricant d'électroménager vise donc un bénéfice par action ajusté compris entre 14,20 et 14,80 dollars contre une précédente guidance de 14,50 à 15,50 dollars. La prévision médiane se retrouve donc à 14,50 dollars par action alors que JPMorgan table sur 15 dollars.

Le broker ajoute que les attentes des marchés sont sans doute sensiblement supérieures, autour de 15,62 dollars, "alimentées par l'optimisme à propos de la capacité de Whirlpool à maîtriser ses prix et dans l'espoir d'une stabilisation des coûts de matières premières".

Whirlpool a également révisé sa prévision d'Ebit, abaissée de 9% à 1,46 milliard de dollars. Sa marge est désormais attendue à 6,9% contre 7,5% précédemment.

"Le prix/mix devrait peser à hauteur de 200 points de base sur la marge contre une précédente estimation de 125 points de base. De son côté, l'inflation des coûts liés aux matières premières va avoir un impact défavorable de 175 points de base (350 millions de dollars) et non 125 points de base comme prévu initialement (250-300 millions. Enfin, l'effet de change sera défavorable à hauteur de 25 points de base alors qu'il était annoncé "flat" jusque-là", analyse JPMorgan.

Suite à ces annonces, concentrées sur les perspectives en Europe et en Asie, Credit Suisse a abaissé de 195 à 175 dollars son objectif de cours sur Whirlpool. Il maintient toutefois une opinion positive sur la valeur estimant que la bonne tenue de l'activité et des prix aux Etats-Unis pourrait compenser les difficultés sur les autres marchés.

Cet avertissement sur les perspectives du groupe américain a été fait après la publication de résultats trimestriels inférieurs aux attentes. Au deuxième trimestre, Whirlpool a vu ses comptes tomber dans le rouge à hauteur de -657 millions de dollars ou -9,50 dollars par action. Ils étaient bénéficiaires de 189 millions ou 2,52 dollars par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le groupe affiche un bénéfice par action de 3,20 dollars. Ses ventes ont baissé de 3,8% au deuxième trimestre pour atteindre 5,14 milliards de dollars.

Le consensus était de 3,43 dollars de bénéfice par action et 5,3 milliards de dollars de ventes.