Bourse

Marchés

Willis Towers Watson : la performance du marché des fusions-acquisitions au plus bas depuis dix ans

AOF - 12 juillet 2018


(AOF) - Le marché mondial des fusions-acquisitions a enregistré, au deuxième trimestre 2018, sa plus mauvaise performance depuis le lancement de l’enquête Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM) de Willis Towers Watson en 2008. Selon les résultats de l'enquête, qui se fonde sur la performance du cours des titres, ce marché a sous-performé au niveau mondial l'indice MSCI World de 6,1 points de pourcentage (pp) sur les trois derniers mois.

Cette performance, en net recul par rapport au premier trimestre (sous-performance de 0,6 point de pourcentage), est la plus faible enregistrée depuis le lancement de l'enquête.

Les acquéreurs européens s'en sortent le mieux, ayant enregistré sur le trimestre une sous-performance de seulement 0,6 pp, grâce en partie aux bons résultats du marché britannique. La performance moyenne annuelle glissante du marché européen reste également solide par rapport aux autres régions.

Les acquéreurs nord-américains ont pour leur part nettement sous-performé l'indice au deuxième trimestre (6,2 pp), tandis que les acquéreurs d'Asie-Pacifique ont continué d'enregistrer les plus mauvais résultats régionaux avec une sous-performance de 21,7 pp sur la période.

Gabe Langerak, responsable M&A pour l'Europe occidentale chez Willis Towers Watson, a commenté : "Plombée par la volatilité du marché et par une économie mondiale aux perspectives très incertaines, la performance des acquéreurs mondiaux est tombée à un plus bas historique. L'intérêt suscité par les fusions-acquisitions ne se dément pas, mais ces mauvais résultats montrent que les entreprises doivent plus que jamais réfléchir à leur stratégie de manière à ne pas payer un prix trop élevé et à ne pas s'exposer aux risques".