Bourse

Sociétés

WPP : Sir Martin Sorrell soupçonné de "comportements inappropriés", le titre baisse

AOF - 04 avril 2018


(AOF) - WPP a perdu 2,01% à 1 095 pence. Le n°1 mondial de la publicité et de la communication a annoncé hier soir que son Conseil d'administration a diligenté une enquête indépendante à l'encontre de son directeur général Sir Martin Sorrell. Ce dernier est soupçonné de "comportements inappropriés". Selon le Wall Street Journal qui avait révélé cette affaire avant la confirmation de WPP, il s'agirait d'abus de bien social et de "mauvaise utilisation des actifs de la société". Dans son communiqué, WPP précise que les sommes en jeu ne sont pas "significatives".

Réagissant à cette affaire, Martin Sorrell a rejeté "sans réserves ces allégations" et assuré qu'il ne jouerait "évidemment aucun rôle dans le suivi de cette enquête".

"En mettant en doute la bonne gestion de son CEO, cela amène à se poser des questions sur WPP dont la situation semble aujourd'hui la plus affectée des groupes de communication. Aujourd'hui, si Martin Sorrell devait être remplacé, aucun successeur ne connait suffisamment le groupe et sa myriade de filiales", juge Invest Securities dans une note publiée ce matin.

WPP traverse une mauvaise passe sur le plan opérationnel

Pour sa part, Morningstar note que cette affaire pourrait écorner l'aura dont bénéficie Sorrell, depuis plus de 30 ans à la tête de WPP et principal artisan de sa montée en puissance. Des conclusions de contrats pourraient ainsi être mises en péril, craint Morningstar, ce qui pèserait sur la croissance du groupe à court terme. "Cependant, nous pensons, au vu du communiqué de l'entreprise, que les risques d'une démission sont limités. Nous n'avons donc pas modifié nos estimations et visons toujours une croissance organique nulle cette année et 1% de hausse en 2019", poursuit Morningstar qui vise 1 500 pence par action comme "juste valeur" de WPP.

Cette affaire tombe particulièrement mal pour WPP alors que ce dernier est dans une mauvaise passe sur le plan opérationnel. Le groupe a affiché en 2017 trois trimestres de baisse organique de ses revenus sur quatre. Sa rentabilité s'est également effritée. Le groupe britannique a particulièrement souffert des coupes dans les budgets de plusieurs groupes du secteur des biens de grande consommation. Les analystes évoquent aussi une moindre exposition au digital et la complexité de son organisation.

Pour 2018, WPP vise des revenus et une marge stables. Le consensus est à +0,8% pour le chiffre d'affaires et à stable pour la rentabilité.