Bourse

Sociétés

XILAM fait tomber un nouveau record après une pluie de contrats en Asie

AOF - 28 novembre 2017


(AOF) - Xilam a bondi de 6,07% à 37,40 euros, atteignant un nouveau sommet et amplifiant encore ses gains depuis le début de l'année : le titre Xilam s'apprécie de plus de 279% depuis le 1er janvier ! Cette nouvelle performance de grande ampleur est liée aux nombreux contrats que le studio d'animation, qui produit des dessins animés comme "Oggy & les cafards" ou "Zig & Sharko", a engrangés dans la zone Asie-Pacifique en amont du salon Asia Television Forum (ATF).

Xilam a d'abord conclu avec Cartoon Network une prévente pour "Mr Magoo", une nouvelle série qu'il lancera l'année prochaine. La chaine diffusera donc la série, qui compte 78 épisodes de 7 minutes, en Asie du Sud‐Est, en Corée du Sud, à Taïwan, au Japon, en Australie, en Nouvelle-Zélande ainsi qu'en Inde. Cartoon Network Asia a également acquis les droits des saisons 6 et 7 d'"Oggy et les cafards".

De plus, le distributeur chinois Jetsen Huashi Wangju Kids a acquis les droits digitaux de la saison 1 de "Zig & Sharko", autre production phare de Xilam. La série sera diffusée en 2018 en Chine sur leurs plateformes de vidéo à la demande. Enfin, toujours en Chine, UYoung, qui est l'agent TV et VOD d'"Oggy & les cafards" sur les saisons 1, 2,3, vient d'acquérir les droits TV et Vidéo à la demande pour les séries suivantes, prévues en diffusion l'an prochain : la comédie "Paprika" et la série documentaire animalière "Si j'étais un Animal".

"Ces contrats montrent la capacité de Xilam à "transformer" des prospects en clients, même en Chine (nouveau client : Jetsen Huashi Wangju Kids)", commente LCM qui reste à l'Achat sur la valeur.

Xilam solide tant sur le catalogue qu'en nouvelles productions

Ces succès commerciaux soulignent une fois de plus la solidité du modèle mis en place par Xilam. D'abord, les contrats décrochés reposent pour partie sur le catalogue de titres existants du groupe. Au premier semestre, les revenus que Xilam en tire ont dépassé ceux des nouvelles productions et leur contribution au chiffre d'affaires global devrait se stabiliser autour de 40% en rythme annuel.

Les revenus tirés du catalogue déjà amorti par Xilam sont d'autant plus importants qu'ils sont particulièrement bien margés. Il s'agit en effet des séries et films d'animation qui ont connu un premier cycle d'exploitation de trois ans au cours duquel ils ont été amortis à hauteur de 70/80% environ, voire plus grâce aux préfinancements qui permettent de couvrir jusqu'à au moins 120% du coût d'un dessin animé.

Concernant les nouvelles productions précisément, elles sont aussi à l'honneur avec les contrats annoncés hier soir, notamment "Mr Magoo". Cette fois, l'enjeu pour Xilam est celui du renouvellement de ses séries et de la mise en place de relais de croissance. Signe de l'importance des nouvelles productions dans la stratégie de Xilam, le groupe se donne les moyens de faire croitre son volume de livraisons de nouvelles productions d'ici 2020 et vise une centaine de demi-heures de programme livrées en 2020 contre une cinquantaine il y a deux ans, révélait récemment Marc du Pontavice, PDG de Xilam, à AOF.

Enfin, Xilam confirme l'importance de l'Asie dans son dispositif. C'est un pays de la zone, l'Inde, qui est son troisième marché derrière l'Allemagne et l'Italie. Les perspectives dans les marchés émergents de manière générale sont favorables en raison notamment de leur démographie galopante et de la hausse du pouvoir d'achat des consommateurs.